Accueil > Musique > Concerts > Dominique A + MLCD, Bruxelles, 19/06/2010

Dominique A + MLCD, Bruxelles, 19/06/2010

lundi 21 juin 2010, par Marc

La fête comme ils disent


Effacer la frustration de n’avoir pas pu me rendre à un concert de Dominique A pour lequel j’avais une place, c’est sans doute la principale raison du déplacement Place Des Palais ce samedi.

La Place Des Palais, pour ceux qui ne sont pas familiers de la capitale belge, c’est la grande route pavée qui passe devant le palais royal. Donc un beau site, qui est l’endroit traditionnel de concerts gratuits et en plein air, en plus de l’assez neuf Summer Festival qui a lieu au mois d’août.

La météo très maussade est sans doute la raison qui explique la fréquentation très limitée à ce concert. Comme on n’était là que pour My Little Cheap Dictaphone et Dominique A, c’est très peu de temps avant la prestation des Liégeois qu’on arrive. Mais on se place très bien en un rien de temps. Première bonne surprise. Seconde bonne surprise, ils sont venus accompagnés d’une section de cordes (seconde bonne surprise bis, je connaissais un des violonistes pour avoir étudié avec lui). Et, surtout, leur prestation est très bonne. Evidemment, j’ai déjà eu l’occasion de dire le bien que je pensais de leur album Tragic Tales Of A Genius et si le son paraît souvent gonflé, il passe très bien sur scène. Et le groupe a une vraie présence scénique qui lui permet de bien occuper cette grande scène. Une partie du public apprécie. L’autre est trop torchée pour ça. Fin d’examens, concert gratuit et public respectueux. Cherchez l’intrus.

Dominique A ne déçoit pas. Allez, j’ai peut-être été un peu déçu par Tout Sera Comme Avant après l’excellent Auguri. Mais sur scène comme sur disque, il peut surprendre sans jamais se compromettre. Cette fois encore, dans l’environnement pas facile déjà mentionné, il mettra la barre très haut. Entre les moins flashy Le Sens et Hotel Congress qui délimiteront son concert, il reprendra une bonne partie de La Musique, oubliant systématiquement le pourtant formidable l’Horizon. Le ton est plus rock, renouvelant des morceaux comme Immortels ou Je Suis Parti Avec Toi. Evidemment, Le courage Des Oiseaux n’a plus de preuve à faire, et sonne toujours aussi bien, tout comme sa voix jamais prise en défaut. On a déjà parlé du confort des confirmations mais trouver un artiste aussi bon qu’espéré, c’est toujours précieux.

Deux bons artistes compensent largement un public dissipé et une météo qui mouille. C’est cette note positive qui nous a rendu la soirée belle. La musique en fête donc.

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

1 Message

  • Okkervil River + Jawhar, PIAS, 29/03/2018

    Ca faisait un peu de temps qu’on n’avait plus parlé de concerts ici. D’autant plus que le temps avait manqué pour relater les deux derniers déplacements. L’endroit du soir est nouveau puisqu’on découvre le siège de PIAS, qui abrite aussi un très bel assortiment de vinyles et une salle de concert intime et accueillante.
    Le programme était pour nous un ’double bill’, ce genre de proposition qui associe deux artistes qui nous sont chers. Ajoutez à ça l’autorisation de prendre des images et quelques amis et (...)

  • Albin de la Simone, Nuits botanique, 11/05/2017

    Le plaisir de la découverte fait évidemment partie de ce qu’on aime en concert mais on ne boudera jamais une valeur sûre. Jamais on n’a été déçus par Albin de la Simone et il va garder son brevet d’invincibilité.
    Ce jeudi lance donc les Nuits Botanique et comme tous les ans, une belle programmation, une bonne ambiance et sans doute une météo mitigée.
    Cette bonne ambiance nous a fait rater le début de la prestation de Mathias Bressant . On ne peut pas dire que les regrets sont immenses. Sa prestation (...)

  • The Dears, Plants and Animals, Botanique, 21/02/2017

    D’habitude, les compte-rendus de concert sont écrits avant que les photos ne soient disponibles. Cette fois-ci pourtant, il n’y en aura pas. Pour la première fois en dix ans et après une centaine de concerts (à vue de nez), mon ami l’appareil photo n’a pas été autorisé à entrer avec moi...
    Mais bon, on était là pour écouter de la musique surtout et on n’a pas été déçus de ce côté-là. L’affiche du jour était en fait double, et d’une certaine cohérence. Plants and Animals et The Dears partagent certes la même (...)

  • Jeanne Cherhal, Théâtre 140, 20/01/2017

    Il est bon de temps en temps de revoir en concert ceux qui nous enchantent sur disque. Et le dernier Jeanne Cherhal avait confirmé ses bonnes dispositions. Sa très longue tournée maintenant clôturée passant par notre capitale, il était plus que tentant de reprendre contact avec le Théâtre 140.
    La formule piano-voix ne permet pas d’approximations, et quand le talent le permet, c’est souvent un grand moment que peuvent nous offrir Frida Hyvonen, Moonface, Alina Orlova, Soap&Skin ou Pierre (...)