Accueil du site > Musique > 2003 > Archive : Michel Vaillant (B.O.)

Archive : Michel Vaillant (B.O.)

dimanche 18 juin 2006, par Marc


Il faut le dire tout net : l’exercice de la B.O.F. est très souvent plus que vain, dicté par une obligation marketing et truffé de scories (l’indispensable thème mis à toutes les sauces, de la symphonie à la rumba, les dispensables incrustations de dialogues ou alors le genre fourre-tout-compilation-mes-meilleures-années-j’étais-étudiant-et-pas-encore-réalisateur). Mais parfois, on atteint le très bon (en gros, une B.O. est bonne si on peut parfaitement se passer du film), et les exemples ne manquent pas : More de Pink Floyd (même si ce n’est pas eur chef-d’oeuvre), Sunrise de Zita zwoon (improvisation sur un film muet de Murnau) ou encore les indispensables Alta Marea et Vaterland de Mick Havey.

On se situe dans cette catégorie à condition de ne pas le perdre de vue : il s’agit d’une mise en son d’un film et rien d’autre. On ne doit pas attendre la variété qu’un album composé sans contrainte permet. Il était tellement facile de prendre trois riffs de guitare pour remplacer les inénarrables VROOOOAAAPP qui remplissent des demi pages de la BD éponyme qu’on ne peut que saluer le discernement et l’innovation des producteurs (dont Luc Besson qu’on a connu moins lucide, mais on échappe à Jean Reno c’est déjà ça).

On se retrouve, entre deux instrumentaux (le fiévreux Nightmare scene), face à de véritables chansons (Friends, le très Watersien The Nightmare Is Over, Come To Me) qui témoignent de la facilité avce laquelle Archive mêle l’électronique et une certaine tradition rock. Bien sûr, le contenu des paroles est archi-convenu, mais la BD elle-même n’était pas un brûlot non plus. Un album un peu en deçà sans doute de You All Look The Same To Me, mais c’est aussi l’exercice qui veut ça. Allez, ils en ressortent un vrai en 2004... (M.)

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0