Accueil > Musique > Concerts > HEALTH, Botanique, 28/10/2010

HEALTH, Botanique, 28/10/2010

vendredi 29 octobre 2010, par Marc

Canalisation


Une rapide recherche permet de relier à Antoine Houdar de la Motte l’aphorisme célèbre "L’ennui naquit un jour de l’uniformité". Je doute que cet homme avait au moment de l’écrire (il date quand même de 1719) une vision claire de mon agenda de la semaine, mais il colle parfaitement à l’enchainement. Après le calme absolu de Perfume Genius, c’était donc à le tour de la fureur de HEALTH.

Revenir une troisième fois est logique quand on a été terrassé par deux fois. Parce que HEALTH c’est ça, une formidable machine à concasser du son qui ne fait pas dans le détail. Les bouchons en place, le public clairsemé présent, la première partie inexistante, les hostilités peuvent commencer.

Le style de HEALTH est pour le moins fastidieux à décrire. Parce qu’il allie de la fureur mais une maitrise impressionnante, une batterie très présente, un chant finalement fluet et des sons très détournés (la basse surtout). Si vous ajoutez à ça une agitation sur scène permanente, et pratiquement aucun temps mort, vous aurez une petite idée de l’expérience.

Évidemment, on peut s’en faire une petite idée en se frottant à leur dernier album Get Color, mais dans ce cas encore plus que dans bien d’autres ’il faut voir mis’. Cette fois, la surprise ne jouera plus, mais la fascination opèrera quand même. Certes, après deux très courtes et denses prestations en festival (Domino et Pukkelpop), ils prennent plus de temps à installer certains morceaux plus lents et lourds, mais l’impact de Die Slow ou We Are Water est toujours aussi fort.

Bon, on sait depuis longtemps qu’il est difficile de retrouver la fugace sensation d’une claque en concert, mais HEALTH fait partie de cette petite liste de formations que j’aimerais revoir à intervalles réguliers. Si vous vous demandez comment on canalise de l’énergie, la bande de L.A. a une démonstration pour vous...

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

5 Messages

  • HEALTH, Botanique, 28/10/2010 29 octobre 2010 13:52, par mmarsupilami

    C’est gentil la phrase en note, mais, aux Ardentes, je n’avais pas vraiment sauvé grand chose photographiquement de l’aventure. J’aime beaucoup la petite photo au-dessus d’ailleurs qui a un très beau mouvement (et ne doute pas un instant qu’en plus grand, elle devient probablement un peu floue ! ;-D). Ceci dit, c’est rigolo, au moment où tu rendais compte de ce concert, je parlais justement de Health live dans un billet consacré à un groupe un peu frappé dans leur style : Tjutjuna...
     ;-)

    repondre message

    • HEALTH, Botanique, 28/10/2010 29 octobre 2010 16:08, par Marc

      Ils bougent tellement et sont tellement peu éclairés directement que je crains que le taux d’échec soit élevé. C’est un des risques du métier...

      J’irai lire ton article en tous cas.

      Dans la série "and now something completely different", ce soir c’est Sophia...

      repondre message

  • HEALTH, Botanique, 28/10/2010 8 novembre 2010 22:11

    Bonjour,

    Petite contribution photographique pour un très bon concert.

    http://www.flickr.com/photos/neverneverlight/

    Bonne soirée

    repondre message

  • Okkervil River + Jawhar, PIAS, 29/03/2018

    Ca faisait un peu de temps qu’on n’avait plus parlé de concerts ici. D’autant plus que le temps avait manqué pour relater les deux derniers déplacements. L’endroit du soir est nouveau puisqu’on découvre le siège de PIAS, qui abrite aussi un très bel assortiment de vinyles et une salle de concert intime et accueillante.
    Le programme était pour nous un ’double bill’, ce genre de proposition qui associe deux artistes qui nous sont chers. Ajoutez à ça l’autorisation de prendre des images et quelques amis et (...)

  • Albin de la Simone, Nuits botanique, 11/05/2017

    Le plaisir de la découverte fait évidemment partie de ce qu’on aime en concert mais on ne boudera jamais une valeur sûre. Jamais on n’a été déçus par Albin de la Simone et il va garder son brevet d’invincibilité.
    Ce jeudi lance donc les Nuits Botanique et comme tous les ans, une belle programmation, une bonne ambiance et sans doute une météo mitigée.
    Cette bonne ambiance nous a fait rater le début de la prestation de Mathias Bressant . On ne peut pas dire que les regrets sont immenses. Sa prestation (...)

  • The Dears, Plants and Animals, Botanique, 21/02/2017

    D’habitude, les compte-rendus de concert sont écrits avant que les photos ne soient disponibles. Cette fois-ci pourtant, il n’y en aura pas. Pour la première fois en dix ans et après une centaine de concerts (à vue de nez), mon ami l’appareil photo n’a pas été autorisé à entrer avec moi...
    Mais bon, on était là pour écouter de la musique surtout et on n’a pas été déçus de ce côté-là. L’affiche du jour était en fait double, et d’une certaine cohérence. Plants and Animals et The Dears partagent certes la même (...)

  • Jeanne Cherhal, Théâtre 140, 20/01/2017

    Il est bon de temps en temps de revoir en concert ceux qui nous enchantent sur disque. Et le dernier Jeanne Cherhal avait confirmé ses bonnes dispositions. Sa très longue tournée maintenant clôturée passant par notre capitale, il était plus que tentant de reprendre contact avec le Théâtre 140.
    La formule piano-voix ne permet pas d’approximations, et quand le talent le permet, c’est souvent un grand moment que peuvent nous offrir Frida Hyvonen, Moonface, Alina Orlova, Soap&Skin ou Pierre (...)