Accueil du site > Musique > 2012 > First Aid Kit - The Lion’s Roar

First Aid Kit - The Lion’s Roar

mardi 24 janvier 2012, par Marc

Go West


L’Amérique n’a pas fini de fasciner les Européens. Alors que souvent les artistes se contentent d’un album enregistré ‘là-bas’ et à consommer ici, les deux sœurs suédoises ont franchi l’Atlantique sans se retourner, en espérant faire partie de l’aventure du grand ouest. On se souviendra d’ailleurs que c’est une reprise des Fleet Foxes qui les a fait connaitre au public. Maintenant, c’est carrément sur Saddle Creek qu’on retrouve le duo. Le second album est ainsi produit par Mike Mogis, qui s’occupe d’une bonne partie des productions du label dont Cursive, The Faint ou Bright Eyes) dont il a été guitariste. Cerise sur le gâteau, on retrouve carrément Conor Oberst sur King Of The World dont il a écrit un couplet. On ne peut pas voir ça autrement que comme un adoubement.

Ce morceau d’ailleurs, aurait sa place dans la discographie du talentueux Conor et servira sans doute de produit d’appel. Pour le reste, les toujours très jeunes sœurs (18 et 21 ans au moment où je vous parle) ont refait le coup du premier album en mieux. Sans doute bien entourées, elles nous sortent un album certes pas révolutionnaire mais qui montre un talent manifeste et plus de confiance. Parce que leur talent pour trousser une mélodie ne doit rien à l’esbroufe (This Old Routine, Dance To Another Tune) et leurs voix très en avant, renforcées d’écho toujours à l’unisson sont là pour les défendre.

Alors, oui, c’est passe-partout, et ferait passer Basia Bulat (assez proche dans l’esprit) pour une dangereuse terroriste sonore, et une production très professionnelle peut rendre un morceau comme Blue trop lisse pour être honnête, mais il suffit que la simplicité reprenne ses droits sur New Year’s Eve pour qu’elles soient plus séduisantes. Oui, on retrouvera un peu de slide et une ampleur nouvelle (The Lion’s Roar), mais ça reste bien moins aseptisé qu’une Amy McDonald. Ceux qui les découvriront par le biais de cet album auront sans doute aussi une oreille moins bienveillante que ceux qui les ont découvertes au hasard des avant-programmes de bons concerts.

Avec des allusions comme I’ll be you Emmylou and I’ll be your June/You’ll be my Gram and my Johnny too (Emmylou), il n’est pas très difficile de trouver dans quelle filiation elles espèrent se trouver. Quand on aura ajouté que leur reprise en concert de Dancing Barefoot de Patti Smith aura fait pleurer (d’émotion, hein, pas de rage…) la grande prêtresse américaine, on sait qu’on s’éloigne encore un peu plus du Stockholm de leurs origines. Plus mature et sur de lui, cet album montre que les deux Suédoises peuvent se fondre dans le décor de leur pays d’inspiration en maintenant une fraicheur toute nordique.

http://thisisfirstaidkit.com/
http://www.myspace.com/thisisfirstaidkit

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • First Aid Kit - The Lion’s Roar 24 janvier 2012 18:35, par Mmarsupilami

    Un deuxième album bien meilleur que le premier et seulement trois étoiles sur cinq : tout est dit, non ?

    Je n’avais pas compris le ramdam...

    Je me demande si je ne vais pas m’éviter l’écoute de celui-ci.

     :-d

    Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0