Accueil du site > Musique > 2012 > Fanfarlo - Rooms Filled With Light

Fanfarlo - Rooms Filled With Light

lundi 19 mars 2012, par Marc

Tuer le père


Les étiquettes, c’est pratique quand on veut ranger des objets, mais en musique, on perd vite en pertinence ce qu’on gagne en facilité. Le cas Fanfarlo semblait vite plié. Suiveur comme tant d’autres d’Arcade Fire, ayant livré avec Reservoir un album fort agréable qui laissait poindre quelque espoir. Trois ans ont passé, et si les géants de Montréal continuent à susciter l’envie (Of Monsters And Men), il faut reconnaitre à bien des formations une volonté de passer à autre chose, ce que la Bande Butler-Chassagne a d’ailleurs bien fait.

Et on se rend compte qu’en cherchant autre chose, devinez quoi, on trouve autre chose. Il est bon de combattre sa propre paresse intellectuelle parfois. Donc, au-delà de la ressemblance des timbres de voix, on se rend compte qu’il serait pertinent d’aller chercher plus loin, chez David Byrne par exemple, et la filiation avec les Talking Heads est assez flagrante sur Lenslife. Les moyens déployés n’ont pas vraiment changé mais leur emploi est assez différent. On quitte en effet souvent les orchestrations de folk hymnesque pour un funk blanc plus discret. Mais ils ont gardé leur souffle. Notons que cet album a été enregistré par Ben H. Allen, qui a déjà sévi avec Deerhunter ou Animal Collective.

Comme toujours un bon album doit avoir une bonne mise en bouche. Replicate sera celle-là, mise en orbite par un violon judicieux. Le violon est une composante, mais n’est pas là pour mener la valse ou appuyer une remontée. On peut risquer la comparaison entre Luna (pièce maitresse de Reservoir) et ses cuivres et l’usage de ces cuivres sur Tunguska, moins orienté l’euphorie par le son plus froid sans être plus autant désincarné

Difficile de faire des albums emballants s’ils ne visent pas au cœur directement. Pourtant, si ce n’est pas toujours excitant dans l’acception ‘rush d’adrénaline’, l’album s’impose sur la longueur, pouvant passer en force (le plus linéaire Deconstruction) ou en douceur (A Flood), articulant un morceau étrangement pop autour d’une basse (Tightrope). En osant la froideur sans diminuer l’entrain, Fanfarlo s’est engagé dans une voie plus risquée. Parce que la marge est très étroite entre une aseptisation qui tue l’émotion (on verra bientôt que c’est mon ressenti pour le nouveau Choir Of Young Believers) et une tendance pompière que je goûte peu (les espoirs déçus des Guillemots). Dans le genre, je ne vois guère qu’Efterklang au final, dans cette catégorie de groupes complètement inclassables, qui produisent des albums dont aucun titre n’est addictif à lui seul mais qui deviennent rapidement indispensables. Vous voilà donc bien avancés dans votre tentative de comprendre mon attachement…

Il faut bien le dire, le premier album montrait de belles qualités mais une ombre tutélaire bien encombrante planait sur eux. Il semble maintenant qu’ils aient décidé de tuer le père, et cette liberté gagnée prend forme sur une des meilleures surprises de ce début d’année.

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

11 Messages de forum

  • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 19 mars 2012 09:41, par Laurent

    Ah lala... Tu m’obliges à donner une seconde chance à cet album qui m’a déçu, mais déçu... Pour moi ç’a été l’effet inverse : vraiment la mauvaise surprise de ce début (?) d’année (avec l’épouvantable 2e disque des Ting Tings).

    En ce moment, il faut dire que ce sont définitivement les chanteuses/songwriteuses qui ont la cote dans mon Ipod.

    À tout’

    Répondre à ce message

    • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 19 mars 2012 13:46, par Marc

      Bah, il n’y a pas matière à réviser un jugement. Au rayons déceptions, d’accord avec toi pour les Ting Tings (j’ai été un peu gentil pour le coup), Choir of Young Believers et The Shins qui m’a traversé les oreilles par deux fois (mais je n’ai pas encore renoncé).

      A bientôt dites

      Répondre à ce message

      • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 19 mars 2012 21:23, par Laurent

        Pas encore écouté les deux autres (c’est prévu pour bientôt) mais tu m’en vois fort marri.

        Répondre à ce message

        • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 20 mars 2012 01:31, par Mmarsupilami

          Oui, et les Shins, eux se paient du 8,5/10 et Best new Music sur Pitchfork...

          Celui-ci (Fanfarlo) est sur mes tablettes, étant entendu que je n’étais pas monstrueusement accroché par leurs débuts...
          Wait and See.

          En attente aussi de Choir of Young Believers, découvert ici et qu’eux, j’avais vraiment appréciés.

          Quand aux Tong Tings, c’est de le supercherie et d’un manque de création absolu. Abstention garantie pour ma part.Little

          Voir en ligne : Litttle Reviews

          Répondre à ce message

      • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 20 mars 2012 14:43, par Pol

        Un peu déçu par le Fanfarlo aussi, même si l’album s’écoute assez bien, je préférais leurs débuts. The Shins je passe totalement à côté, pourtant j’ai toujours aimé ce groupe, tout comme Broken Bells, donc c’est un peu l’incompréhension là. Quant à Choir of Young Believers j’ai plutôt accroché, sans aller jusqu’à en faire l’un de mes albums du mois.

        Répondre à ce message

  • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 21 mars 2012 19:19, par Laurent

    Flash info : plutôt (très) convaincu par mes deux premières écoutes des Shins...

    Répondre à ce message

    • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 22 mars 2012 08:29, par Marc

      @Pol

      J’avoue qu’il y a quelque chose de difficilement explicable avec cet album de Fanfarlo, que je préfère au premier. Je me réjouis de les voir sur scène en tout cas. Avec Dan San en première partie, ça promet !

      @Laurent

      Personne n’arrive à faire l’unanimité donc. Je vais encore réassayer The Shins, mais ça risque d’être ma dernière tentative... On dirait que tu es plus en phase avec Pitchfork pour le moment. Sinon, qui sont ces chanteuses qui hantent ton ipod ?

      Répondre à ce message

      • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 22 mars 2012 16:46, par allow

        Sur ce coup là, je suis plus en phase avec Marc... le Fanfarlo commence a bien me plaire (après 2, 3 écoutes), par contre pour le Shins, je l’ai trouvé plutôt horripilant à la première écoute et j’ai pas pu aller au bout de la deuxième...

        Répondre à ce message

        • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 23 mars 2012 10:59, par Pol

          Pour The Shins, je trouve l’entame d’album insupportable. C’est grandiloquent et ça ne leur va pas du tout. Au 3ème morceau ça s’arrange et on trouve 2-3 chansons qui me plaisent bien à partir de là, mais dans son ensemble je pense que je resterais en retrait cette fois-ci :-/

          Répondre à ce message

      • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 24 mars 2012 21:00, par Laurent

        Bon ben dans l’ordre alphabétique (des prénoms) :

        Alex Winston (sympa) - Anaïs Mitchell (superbe) - Beth Jeans Houghton (excellent placebo de St Vincent) - Chairlift (le revival synth-pop comme on voudrait l’entendre plus souvent) - Emeli Sandé (de la variet de qualité) - Hanne Hukkelberg (plus spéce que jamais) - Laura Gibson (honteusement sous-évaluée en ces pages ^^) - Laura J Martin (flûtiste de formation) - M.P. Arthur (je ne m’en lasse pas) - Sharon Van Etten (dans tous les top 10 de fin d’année ?) - Soap & Skin (voyage voyage) - Soko (bonifie franchement au fil des écoutes) - Speech Debelle (meilleure rappeuse anglaise de sa génération) - Wallis Bird (placebo correct de Diane Cluck).

        Heureusement qu’il n’y a que 8 Go.

        Bonjour chez vous !

        Répondre à ce message

  • Fanfarlo - Rooms Filled With Light 24 mars 2012 21:02, par Laurent

    Sinon, s’il y en a qui veulent réhabiliter les Shins (mais qui ne sont pas prêts non plus à défendre Broken Bells, parce qu’y faut pas déconner), une marche pacifique sera organisée au départ de la gare de Beauvechain ce dimanche.

    Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0