Accueil du site > Musique > 2015 > Archive - Restriction

Archive - Restriction

jeudi 12 février 2015, par Marc


On a depuis longtemps abandonné l’idée incongrue qu’Archive soit un tout grand groupe. Plus de dix ans et autant d’albums plus tard, l’espoir suscité par You All Look the Same To Me n’a pas été souvent confirmé et finalement, on s’est habitués à une attente moins grande. Etrangement, la popularité du groupe n’a jamais pâti de cette carrière en dents de scie. Si Controlling Crowds ne nous avait pas complètement convaincu, le suivant semblait marquer un retour en forme.

Ils entament les hostilités avec une belle vigueur, par un morceau plus rentre-dedans qu’attendu. Mais ce n’est pas dans cet exercice qu’ils donnent leur meilleur. Pas de chance, ils embrayent sur le très répétitif Restriction qui tente quelques variations sans les réussir vraiment.

Cet album d’Archive parvient à rester majoritairement agréable mais reste souvent un peu trop lisse. Ceci dit, c’est la marque de fabrique d’un groupe qui a toujours bien plus suggérer l’émotion que vraiment la susciter. Certes, il n’y a jamais eu de grand vocaliste chez Archive, mais depuis que Craig Walker est parti, c’est clairement un point faible. Surtout que le traitement réservé aux voix féminines, plus décoratives qu’évocatrices sur Kid Corner ou montant de façon trop sirupeuse sur Half Built Houses ne sont pas là pour les contrebalancer. Si le résultat peut être bien plaisant (End Of Our Days), il peut aussi manquer de consistance pour séduire (Black And Blue).

Il y a plusieurs choses qu’on a pu apprécier chez Archive et force est de constater qu’on ne les retrouve pas toujours. On sait qu’ils ont abandonné depuis longtemps les longs morceaux en variation lente mais continue, mais les solutions de remplacement ne sont pas encore à la hauteur. Ils initient donc des remontées sur Third Quarter Storm ou Ladders (et ses guitares crissantes), tentent un peu de tension sur Ride In Squares mais ça semble un peu décousu, comme s’ils manquaient d’un plan.

Ils se lancent même dans un groove plus poussé (Ruination), s’éloignent de leurs poncifs et l’avenir seul nous dira s’il s’agit d’une incursion momentanée ou d’une piste suivie. C’est donc en force qu’ils passent et c’est en effet comme ça que c’est le plus percutant (Crushed). Parce qu’il n’y a pas de composition ou de mélodie spectaculaire, il faut que la tension soit là dès le début ou s’installe par des montées.

Après Controlling Crowds part IV qui avait agréablement surpris, on se situe maintenant dans un creux (sans doute transitoire) relatif qui semble confirmer qu’Archive se débrouille avec un style qui plait à son public qui ne sera plus bousculé, avec plus ou moins d’inspiration selon les années.

http://www.archiveofficial.com/

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

4 Messages de forum

  • Archive - Restriction 13 février 2015 10:00, par elnorton

    Curieux, j’ai un avis exactement contraire sur Part IV (le début du déclin pour moi) et Controlling Crowds (le chant du cygne) dans mon approche de leur disco.
    You All Look et Londinium restant, dans deux styles différents, leurs deux chefs-d’oeuvre.
    Et ce dernier ne m’a pas vraiment convaincu non plus.

    Voir en ligne : http://last-stop-this-blog.blogspot.fr

    Répondre à ce message

    • Archive - Restriction 13 février 2015 14:07, par Marc

      En fait, le Controlling Crowds m’avait paru plus sympathique parce que moins prétentieux, voilà tout... Leurs meilleurs moments semblent bien loin, on est d’accord !

      Répondre à ce message

  • Archive - Restriction 20 février 2015 09:10, par Laurent

    Pas tout à fait vrai sur les longs trips prog, voir à ce propos le précédent "Axiom". Après, je ne peux que te donner raison sur tous les autres points : manque d’un vocaliste d’exception, côté lisse, exercices ratés de concision et de répétition foireuses, et cet inexorable déclin d’un groupe dont le dernier grand album date d’il y a plus de dix ans ("Noise" pour ce qui me concerne).

    Deux choses à souligner cela dit : primo, Archive reste occasionnellement capable de sortir des disques réussis ("With Us Until You’re Dead" en fait partie pour ma part), et secundo, que ça reste un bonheur de les voir sur scène ! Bon... d’accord, surtout quand ils jouent les vieux morceaux...

    Répondre à ce message

    • Archive - Restriction 21 février 2015 19:21, par Marc

      C’est vrai que With Us Until You’re Dead était un de leurs meilleurs albums récents. Je n’avais pas trop aimé Noise à l’époque mes souvenirs sont bons. Enfin, c’est ce site mes souvenirs... Je passerai mon tour pour les concerts de la semaine prochaine, préférant voir les Decemberists

      Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0