Accueil du site > Musique > 2015 > Olivier Savaresse - La Galaxie Du Chien Qui Fume

Olivier Savaresse - La Galaxie Du Chien Qui Fume

lundi 20 avril 2015, par Marc


Des albums arrivent parfois de nulle part, sans crier gare. Avec un nom un peu absurde, cette Galaxie Du Chien Qui Fume intrigue. Ce n’est pas un véritable spoiler, mais ce titre de son quatrième album trouve son explication sur le morceau du même nom. C’est donc une blague un peu potache, ce que n’est pas cet album. D’autant que le morceau en question propose une partie de guitare bien réjouissante.

Les premières écoutes déconcertent en tous cas. Pas tellement par le propos que par la variété de ton de ce qu’on entend. Il n’est pas question d’album-concept ou de véritable roue libre mais les voix peuvent aussi bien venir d’un enregistrement de voix de dame, d’enfant qui peine à lire des noms géographiques ou alors un chant véritable. Lequel m’a beaucoup fait penser à celui de Jéronimo. Même quand il tente de faire rentrer trop plein de mots d’amour dans des phrases (Tout Contre Elle).

Pour le reste, on sent surtout des envies de voyages et de musique. Les premières s’expriment surtout par des retours d’expérience, une volonté d’ailleurs (Prendre La Route). Et de la musique, il y en a aussi beaucoup. Des cordes sur L’Argent Ne Rentre Pas Tout Seul, une guitare virtuose (acoustique ou électrique mais toujours très libre) et surtout quelques belles envolées de groove comme le très funky Et Si On Allait Sur La Lune.

Cette envie est assez communicative et surtout jamais démonstrative, cet album faussement contemplatif semble en effet prendre son temps, demander à l’auditeur de faire attention aux détails. Parce que certains monologues au ton presque distancié et sur des sujets apparemment ténus peuvent faire penser à un Vincent Delerm qui ne prendrait pas la pose (essayez d’imaginer quoi…).

On pense aussi beaucoup à Gainsbourg sur Variation, Energie ou Tonton Tam Tam. Ce n’est pas une référence anodine, et il faut vraiment tenir la distance musicalement pour la mériter. Vous aurez compris que c’est le cas ici. Cette Galaxie plaira donc aux esprits curieux, susceptibles de lâcher prise et de partir en voyage avec un auteur qu’on découvre et qui pourra vous séduire.

http://osavaresse.wix.com/website

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0