Accueil du site > Musique > 2016 > Mes Albums 2016

Mes Albums 2016

samedi 31 décembre 2016, par Marc


Bien sûr, on l’aime cet exercice, celui du souvenir récent, de la compilation des albums qu’on a aimé. Cette année encore, il y en a eu plein. Surtout que contre toute attente, j’ai bien plus écrit que les dernières années (30% de plus que l’an passé par exemple...). Sans doute parce qu’il y eut beaucoup de retours d’amis de longue date et un gros paquet de découvertes venues de nulle part.

Les commentaires quant à eux semblent bien éteints. La faute sans doute aux réseaux sociaux qui monopolisent le pouvoir de réaction des gens dont le temps n’est évidemment pas extensible. La fréquentation quant à elle ne semble pas baisser, maintenir un site pareil est presque archaïque, très peu le font encore. J’ai attribué 19 fois ’4 étoiles’, 107 fois ’3 étoiles’ et aucune fois une des autres possibilités. De quoi se poser la question de leur maintien mais bon, chaque fois que je demande les gens y tiennent. On les garde ?

Voici donc ce que je retiendrai en priorité de l’année (musicale), il y a évidemment des paquets d’autres bonnes choses. Et vous, qui vous a accompagné en 2016 ? On se retrouve sans faute dans pas très longtemps après une courte pause sans doute. Encore un énorme merci à tous et une excellente année à vous !

21. Animal Collective - Painting With Même s’il n’est plus la cible de toutes les attentions, le groupe new-yorkais continue son évolution et passe en mode court, prenant le risque de moins se planquer derrière ses effets pour un album assez jubilatoire
20. The Divine Comedy - Foreverland Neil Hannon a souvent flirté avec le kitsch, pas toujours du bon côté. Ici, on retrouve avec un plaisir énorme son élégance, son ironie narquoise et on ne l’a plus aimé autant depuis 20 ans
19. Get Well Soon - Love Encore un groupe dont on espère l’écho des premiers et brillants albums. Konstantin Gropper continue cependant sa recherche de l’orchestration parfaite, celle qui restera dans le côté digne du kitsch et aura de la cohérence. Son talent est donc toujours aussi manifeste.
18. King Creosote - Astronaut Meets Appleman La dense discographie de l’Ecossais nous perd souvent. Mais à chaque fois qu’on la raccroche, il y a gratification. Il mêle ici quelques instruments traditionnels pour une pop revigorante, mélancolique et dense à la fois.
17. Radiohead - A Moon Shaped Pool Si Radiohead a toujours une énorme popularité mondiale qui repose sur des albums maintenant anciens, ils sont parvenus à retrouver leur niveau, leur envie de produire des morceaux denses pour incarner leur style qu’on aime tant.
16. Frère Animal - Second Tour Le second volet de la collaboration entre Florent Marchet et Arnaud Cathrine reste poignant quand il s’attarde sur ses personnages et est presque burlesque quand il dépeint la glaçante extrême-droite rurale. Un album salutaire donc
15. Marissa Nadler - Strangers Mine de rien, la discrète Marissa Nadler évolue, prend de l’ampleur et la timide chanteuse folk à la voix aérienne se transforme en artiste majeure, capable de mêler avec succès plusieurs styles (on est à la lisière de la dream-pop par moments) sans se dénaturer.
14. Islands - Taste/Should I Remain Here at Sea ? Lequel des deux albums d’Islands est-il le meilleur ? Le plus synthétique ou le plus organique, le plus mélancolique (non, ça c’est les deux…) ? le plus flashy ou le plus discrètement pop ? Impossible de trancher, les deux facettes du talent de Nick Thorburn sont également bonnes, on prend les deux sans hésiter !
13. DM Stith - Pigeonheart S’il n’a plus la même exposition que pour son premier album, DM Stith poursuit dans son coin ses recherches sur une musique lumineuse et mélodique, aérienne et finalement irrésistible.
12. Sophia - As We Make Our Way (Unknown Harbours) On avait fini par ne plus attendre cet album de Sophia. De rumeurs en report en morceau magnifique (It’s Easy To Be Lonely qui clôture magnifiquement cet album) lâché au hasard, tout semblait indiquer que Robin Propper-Sheppard avait baissé les bras. Et non, il revient plus puissant que jamais et part en tournée dans la foulée. On ne demande parfois pas mieux que d’avoir tort.
11. The Veils - Total Depravity Tout ce qu’on demande à Neil Finn, ce sont des albums dignes pour garder intact l’attachement pour eux qu’on a depuis treize ans. Il a fait bien mieux que ça cette fois avec un album noir et intense, de ceux qui nous rappèlent à quel point on avait aimé Nux Vomica il y a dix ans.
10. Vincent Delerm - A Présent Il est maintenant loin le chanteur seul au piano, l’artiste pour professeurs de français. Il a lentement réussi sa mue en chanteur subtil, d’une mélancolie toujours aussi manifeste mais enrobée d’atours quotidiens et délicats. Maturité veut souvent dire ennui mais dans ce cas-ci, il l’a aidé à joindre le fond et la forme.
9. Shearwater - Jet Plane and Oxbow Jonathan Meiburg est sans doute un des plus grands interprêtes de notre époque. Son groupe a subi bien des changements, et l’intimité s’était faite ampleur et prend ici la direction des stades. Evidemment, cette voix permet d’emporter la mise sans coup férir et le message politique est moins subliminal qu’il n’y parait. On continue donc à les suivre, à les voir en concert.
8. Leonard Cohen - You Want it Darker Les légendes ne meurent pas. Ca, c’est la théorie. Mais Leonard Cohen a eu le très bon goût de nous livrer un album magnifique et profond, qui prend évidemment une tout autre résonnance maintenant.
7. Andrew Bird - Are You Serious Jeune père, Andrew Bird produit peut-être son album le plus accessible, celui qui reste enlevé de bout en bout sans en écorner le charme. Si vous ne connaissez pas encore cet immense talent, voici sans doute la meilleure porte d’entrée.
6. Rufus Wainwright - Take All My Loves : 9 Shakespeare Sonnets A priori, l’idée de reprendre des sonnets de Shakespeare en version déclamée, lyrique et plus pop est la plus mégalomane et casse-gueule de 2016. Mais le talent et les nombreuses collaborations de Rufus Wainwright (des chanteuses lyriques comme Anna Prohaska ou Inge Keller, des acteurs comme Carrie Fischer, William Shatner ou Elena Bonham Carter, les chanteuses Martha Wainwright et Florence Welsh) montrent la différence entre ambition et prétention. Son talent permet tout décidément.
5. David Bowie - Blackstar On vit donc dans un monde sans David Bowie, et ce n’est pas facile. D’autant moins que son ultime album est magnifique, sombre et profond, complexe et évident à la fois. Une façon d’affirmer une dernière fois qu’il est irremplaçable.
4. ANOHNI - Hopelessness Il s’appelait Antony and the Jonsons et nous donnait des chansons belles à faire pleurer les pierres. Elle s’appelle désormais Anohni et s’associe à des producteurs de premier choix (Daniel Lopatin) pour nous livrer ce que sont les protest-songs de 2016, des morceaux bien dans leur époque, modernes quand plus rien d’autre ne l’est.
3. Conor Oberst - Ruminations C’est dans la forme la plus dépouillée que revient Conor Oberst. Et son talent a rarement été aussi manifeste que sur ces chansons à hauteur d’homme, dépouillées de tout artifice et d’une mélancolie noire. Son Nebraska peut-être, un disque hors du temps et poignant par moments.
2. Swans - The Glowing Man L’œuvre des Swans est impressionnante, intimidante même, et il a fallu attendre cette année pour que j’ose m’y frotter. Et comme attendu, c’est immense. Ce Glowing Man est long, tortueux, rude par moments, mais dégage une énergie et une force assez incroyables. Un concert somptueux a confirmé tout ça. Voici donc un des monuments de l’année.
1. Okkervil River - Away Will Sheff a beau avoir remplacé presque tout son groupe, il reste fidèle à lui-même. Plus subtil musicalement, toujours sensible dans ses textes, il reste un interprête intense, et semble être comme toujours le complémentaire de son ami Jonathan Meiburg parti assouvir d’autres ambitions.
Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

8 Messages de forum

  • Mes Albums 2016 3 janvier 09:05, par philippe

    Excellent résumé comme d’habitude ... pour ma part mes coups de cœur ressemblent à ceci : Warhaus ( we fucked a flame into being) – Radiohead ( A moon shaped pool ) – Emily Jane White ( They Moved in Shadow all together) - Souls ( Release ) – Uniform motion ( 5 ) - Sophia ( As we make our way ) – ALA.NI ( You & I ) – Agnes Obel ( Citizen of Glass )

    Meilleurs vœux à tous

    Philippe ( Liège )

    Répondre à ce message

    • Mes Albums 2016 10 janvier 16:15, par Mathusalem

      Bien belle liste, comme d’habitude... :-)

      Répondre à ce message

    • Mes Albums 2016 18 janvier 12:57, par Marc

      Hello hello, on dirait qu’il y a beaucoup de recoupement dans ce qu’on a écouté en 2016. J’ai sans doute été un peu chiche en ne reprenant qu’un album sur six que j’ai critiqué. De ceux que tu cites, il faudra que j’approfondisse Soul et ANA.NI

      Répondre à ce message

    • Mes Albums 2016 19 janvier 21:27, par STIKO

      C’est un top qui regroupe énormément de vieilles connaissances me semble t-il ?!
      Comme depuis des années, je profite de tes articles ( qui m’en auront fait découvrir de belles choses !), c’est encore assez sympa de pouvoir partager une fois par an , ses propres coups de cœur ;-)
      Voici donc les miens pour la défunte (hum) année :
      1.QUILT- Plaza
      2. WOODS - City Sun Eater....
      3. LUCY DACUS - No Burden
      4.MOTORPSYCHO - Here Be Monsters
      5.MODERAT - III
      6.MONOPHONICS - Sound of Sinning
      7. GET WELL SOON - Love
      8.WILCO -Schmilco
      9.RYLEY WALKER - Golden Sings That Have Been sung
      10.BLACK MOUNTAIN - IV
      11.DAUGHTER - Not To Disappear
      12.LNZNDRF -LNZNDRF
      13.KEVIN MORBY- Singing Saw
      14.EXPLOSIONS IN THE SKY - The Wilderness
      15.CAR SEAT HEADREST - Teens of Denial
      Et bien plus....

      Merci encore et Bonne année.

      Répondre à ce message

  • Mes Albums 2016 12 janvier 11:01, par Sebduj

    Merci pour le blog et bonne année Marc !
    Mon dernier coup de coeur pour 2016 : Daughter.

    Répondre à ce message

  • Mes Albums 2016 22 janvier 19:46

    Belle sélection , voici quelques albums qui ont occupé aussi mon espace sonore l’année passée :
    Alex Cameron -Jumping The Shark
    Alex G -Beach Music
    Andy Shauf -The Party
    Angel Olsen-My Woman
    Bon Iver-22 million
    Car Seat Headrest -Teens of Denial
    Cass McCombs -Mangy Love
    Devendra Banhart -Ape in Pink Marble
    Douglas Dare- Aforger
    La femme-Mystère
    Badbadnotgood - IV
    Flamingods -Majesty
    Frankie Cosmos -Next Thing
    Hamilton Leithauser + Rostam- I Had A Dream That You Were Mine
    Jenny Hval -Blood Bitch
    Nick Cave & The Bad Seeds -Skeleton Tree
    Parquet Courts- Human Performance
    The Suuns -Hold/Still
    Pete Astor -Spilt Milk
    The Avalanches -Wildflower
    The KVB- Of Desire
    The Lemon Twigs - Do Hollywood
    Weyes Blood - Front Row Seat To Earth
    Bertrand Belin - Cap Waller
    Nicolas Michaux - A la vie à la mort
    O - Un torrent , la boue
    A tribe called quest - we got it from here …
    Day of The Dead
    Woods - City Sun Eater in the River of Light
    Whitney - Light Upon the Lake

    Marc D

    Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0