Accueil du site > Musique > 2019 > Patrick Watson - Wave

Patrick Watson - Wave

vendredi 8 novembre 2019, par Marc


Si la musique de Patrick Watson laisse peu de latitude pour le commentaire, l’auditeur lambda que nous sommes a toujours été comblé. Elle reste album impeccable après album impeccable vaporeuse avec sa voix toujours haut perchée, sa basse ronde et bondissante et ses claviers en suspension.

Et ce Wave est d’emblée bien beau. On reprend le chemin d’une maison accueillante, rêveuse et aérienne et le résultat est impressionnant sur la plage titulaire. C’est comme ça qu’il se distingue de plusieurs de ses corréligionnaires comme Ed Tullett et autres Oliver Spalding, avec un chant moins maniéré et des orchestrations plus douces. En effet si sa voix reste haut perchée, elle n’est pas trop élégiaque, permettant une douceur absolue (Strange Rain). La relative et efficace discrétion fait que quand il monte sur Broken, ça prend tout de suite du relief. On aime évidemment quand ces morceaux se transforment (un peu) comme Look at You ou le beau et simple Melody Noir qui peut démarrer avec quelques accords de guitare. Il sait aussi se servir de cordes à très bon escient sur l’enlevé morceau final Here Comes The River.

Dans un continuum presque sans interstices, on peut le situer le Canadien Patrick Watson avec plus ou moins de précision. Entre les zébrures d’éclairs de Grizzly Bear et l’austérité plus électronique d’un Bon Iver, il propose un cocon sonore toujours enlevé et foisonnant, d’une enivrante douceur qui nous reste indispensable.

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0