Accueil > Critiques > 2020

Romann - Saint Cast

mardi 21 avril 2020, par Marc


“La musique, c’est le rythme. Ceux qui disent que c’est le son ils lavent leurs pieds avec leurs chaussettes.”

C’est cette citation mémorable d’Arno qui m’est revenue en mémoire en écoutant Romann. Parce que s’il y a quelque chose qui fait la différence ici, c’est le son. Non qu’il soit exceptionnel d’originalité mais dans un contexte de chanson française il n’est pas si courant et vraiment en phase avec le propos.

On pense à de la variété française un peu langoureuse (celle de Julien Doré ou Luke Anger) mais cette courte impression s’étiole bien vite quand on est pris par le son cotonneux, la pulsation de certains claviers, la guitare avec reverb’ pour ce premier morceau qui évoque ses origines bretonnes.

Il faut se laisser emporter, le séquencement de l’album est fait pour nous entraîner progressivement. Parce que ces quatre titre tout en langueur tirent le meilleur parti de ce son qui était fort en vogue il y a quelques années et qu’on retrouve avec plaisir, culminant sur la belle mélancolie d’Instant t. On ne peut pas dire qu’on découvre des artistes francophones toutes les semaines et s’il faudra un peu de temps pour voir s’il a le brillant et la constance d’un Baden-Baden ou d’un Volin, le ton personnel de Romann est une chouette découverte.

    Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

  • Bird Voices - Mirage

    Si le hip-hop est hégémonique, ce n’est pas la seule voie pour mêler écriture et musique comme le confirme brillamment le duo de Montpellier sur son premier album. Ce qu’on peut dire tout de suite est qu’on apprécie cette poésie naturaliste. Il est toujours difficile de dire précisément pourquoi. C’est entièrement au premier degré mais jamais sentencieux et musicalement, ces vignettes se distinguent (...)

  • Nicolas Jules – Carnaval Sauvage

    On vous voit, ceux qui forcent leur originalité, les as du marketing, ceux qui copient en moins bien. Et Nicolas Jules n’est pas dans votre camp. On lui donnait par boutade rendez-vous à cette année en parlant du très bon Yéti et il a tenu parole. Si on avait tout de suite apprécié les deux albums précédents, celui-ci marque encore plus sa singularité et se présente comme plus qu’une confirmation. (...)

  • Garden With Lips - Magnolia

    La transitivité simple qui veut que les amis de nos amis soient aussi nos amis connait certes quelques ratés mais reste une base solide. C’est lacollaboration avec Centredumonde sur un bel EP qui nous avait signalé Garden With Lips et l’occasion est belle de se frotter à un album complet. Surtout que comme on va le voir, la découverte est de taille.
    On commence par un instrumental languide, que (...)

  • Vincent Delerm – Comme Une Histoire Sans Paroles / Bozar 04/11/2022

    C’est souvent la réédition d’albums que l’on croyait moins vieux qui nous fait prendre conscience du temps qui passe. Mais pour célébrer les 20 ans de la sortie de son premier album, Vincent Delerm ne s’est pas contenté d’une édition augmentée d’inédits mais d’un petit paquet comprenant un livre et des goodies (du brol en bon belge), un album de versions instrumentales et un long album de documents sonores. (...)