Accueil du site > Musique > 2005 > The Kills : No Wow

The Kills : No Wow

lundi 21 août 2006, par Marc


Urgence, sueur, peur. Loin des fioritures, des orchestrations flamboyantes. Bon, autant dire tout de suite à qui on pense tout au long de l’écoute : PJ Harvey. Plus dans l’esprit râpeux, charnel (érotique ?) que dans la forme (les imitateurs de la forme, même si ce sont des trames identiques qui structurent les morceaux.

De toute façon, c’est en s’éloignant du modèle qu’on a les meilleures réussites (la plage titulaire d’ouverture et son crescendo martial, le très garage Murdermile). Le tout semble encore plus nu, plus énervé, plus dépouillé. Cette démarche minimaliste est ce qui force le plus le respect (At the back of the shell, Ticket Man).

Une balance qui penche en leur faveur même si la connaissance de ce que fait PJ Harvey (soumettez les gens au blind-test sur Rodeo Town ou Dead road 7 et tout le monde tombe dans le panneau) déprécie énormément les qualités intrinsèques du duo (même si la chanteuse est beaucoup plus jolie que l’amie Polly Jean). (M.)

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0