Accueil > Critiques > 2020

Great Men With No Fear - Old Loved Ones

vendredi 8 janvier 2021, par marc


La musique folk ou à tendance acoustique est très variée, il serait compliqué et fastidieux de tout classer mais il peut être intéressant de tenter des rapprochements. Ainsi, ce qu’on entend sur le premier album de Frédéric Laval, Bordelais exilé à Bruxelles, peut être vu comme le versant plus éthéré du style, et c’est une inclination qu’on apprécie énormément.

Voix de tête, arpège, une basse discrète, une batterie étouffée, des notes de piano éparses, on a bien affaire à une école plus impressionniste qu’accords plaqués donc. Plus proche de DM Stith que de, disons, Sophia. Cette voix monte encore sur le délicieux Poems From Beirut et on a le meilleur moment de cet album. On a aussi des bribes d’harmonies vocales qui sont alors la matière première du morceau (Even The Lovers Die) et on peut alors penser aux moments purement acoustiques de Midlake.

Il faut dire qu’il réussit tout ce qu’il entreprend ici, seul ou avec la voix de Heater Hammers sur Between The Relief and The Pain qui constitue le versant le plus éthéré de son style. Et on applaudit aussi quand il s’ouvre plus sur le final Sunflowers Paintings. On n’a jamais assez de douceur. Il faudra peut-être attendre d’y être parfaitement disposé mais si vous passez ici de temps en temps, vous devriez vous y frotter sans retard.

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

  • Stella Burns - Long Walks in the Dark

    L’influence culturelle des Etats-Unis est telle que même les plus endémiques de ses expressions sont reprises partout dans le monde. Le cas de l’Americana est assez typique, on en retrouve des partisans tout autour du globe et c’est d’Italie que provient celui-ci, nommé Gianluca Maria Sorace mais officiant sous le nom de Stella Burns.
    Sa voix est belle et claire et reçoit aussi le renfort de Mick (...)

  • Harp - Albion

    Si le nom de Harp n’a jamais été évoqué ici, on connait bien l’instigateur de ce projet qui n’est autre que Tim Smith. Lui qui fut jusqu’au sublime The Courage of Others chanteur de Midlake a en effet quitté le groupe de Denton, Texas depuis belle lurette pour se lancer sur un autre chemin, accompagné de son épouse.
    Cette division cellulaire est un peu semblable à celle de Menomena qui a continué sa (...)

  • Séance de rattrapage #121 - Carmen Sea, Chris Garneau, Chistine (...)

    Carmen Sea – Sorry (EP)
    Parmi les inspirations étranges, le quatuor parisien Carmen Sea en a une qui détonne. Cet EP est en effet basé sur un accident routier qu’ils ont subi un soir de retour de concert. Ils s’en sont sortis indemnes et avec une énergie qui les a poussés à relater tout ça sur cet EP. Enfin, quand on dit ‘relater’ tout est relatif parce que la musique est essentiellement instrumentale. (...)

  • The Rural Alberta Advantage – The Rise and The Fall

    En caricaturant, on avait défini le style de Rural Alberta Advantage avec une voix éraillée et une batterie fièrement en avant. Et on a tout ça ici, d’emblée. On se retrouve d’autant plus en terrain connu que les 6 premiers morceaux sont ceux de The Rise EP paru l’an passé. Ce qu’on en a dit tient toujours bien évidemment.
    Mais il y a encore quelques morceaux saignants comme Plague Dogs. C’est (...)