Accueil > Critiques > 2021

Kira Skov - Spirit Tree

vendredi 14 mai 2021, par marc


La chanteuse nordique est un style en soi qui nous plait énormément. Si le nom de la Danoise Kira Skov ne nous évoquait rien de prime abord, on note qu’elle a collaboré avec Bonnie ‘Prince’ Billy ou Tricky ou Trentemøller. Et puis sur cet album de collaborations et enregistré à distance, elle convoque du beau monde, connu ou à connaître.

Il y a donc celles et ceux qui nous sont déjà familiers (et chers, il faut le dire aussi). Bonnie Prince Billy, le collaborateur universel de la scène indie internationale est forcément de la partie, tout comme les formidables voix profondes de Bill Callahan ou Mark Lanegan. Il y a aussi Marie Fisker qu’on a déjà entendu chez Trentemøller (lequel a aussi remixé Kira Skov, tout est dans tout).

Et puis il y a quelques découvertes aussi. La voix de Mette Lindberg a le ton boudeur de Hope Sandoval. L’ambiance moite de Love Is a Force doit autant à PJ Harvey (John Parish est présent sur cet album d’ailleurs) qu’à Lisa Germano. On veut dire qu’on n’a pas été dépaysé et même enchanté. D’une manière générale, c’est acoustique avec un ton particulier que ne renierait pas Feist.

Pas de morceau sans sa collaboration certes, mais il y a une belle cohérence tout de même. On retrouve la beauté des duos de Nick Cave sur ou la classe des tellement sous-estimés Walkabouts. Les accords masculin/féminin apportent souvent un vrai équilibre réussi (In The End, We Won’t Go Quietly). Quand Lionel Liminana vient faire des incrustations en français sur Deep Poetry et c’est très réussi aussi.

Le single était Dusty Kate avec Mette Lindberg avec quelques clins d’oeil à Kate Bush forcément pas trop dans nos goûts mais malgré ça, on a tout de suite envie d’en savoir plus. Bon, la vocalises étranges de Stine Gron ne semblent pas indispensables à Pick Me Up, au contraire de ces cordes soyeuses et de l’accord des voix sur ce morceau.

Retrouver des gens qu’on apprécie et en découvrir d’autres via des morceaux de qualité, c’est le double plaisir de ce grand rassemblement virtuel organisé par la douée et maintenant indispensable Kira Skov.

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

4 Messages

  • Kira Skov - Spirit Tree 16 mai 2021 20:39, par Laurent

    Hein ? Quoi ? Kate Bush ? Où ça ? Ah, ok, c’est un pastiche (une imitation ?)... mais c’est toujours ça de pris. En tout cas ça a été ma porte d’entrée et je continue de considérer Dusty Kate comme le meilleur morceau. Enfin... bon, ok... mon préféré quoi. Mais tout ce qui touche de près ou de loin à Kate Bush me convainc sans effort.

    Passé cet a priori, j’ai finalement beaucoup aimé l’album (malgré quelques titres plus faiblards). Le feat’ de Mark Lanegan est un bijou. Globalement, ce sont les voix masculines bien caverneuses qui se marient le mieux à l’organe subtil de la dame. Bilan final : envoûtant, engageant, emballant, voilà un disque qui valait le détour ! Merci Marc.

    repondre message

    • Kira Skov - Spirit Tree 17 mai 2021 16:52, par Marc

      Kate Bush, je dois bien avouer que je connais mal (façon d’éluder qui marche souvent) mais ce morceau est vraiment accrocheur.

      D’accord avec toi, les accords de voix mixtes sont vraiment réussis. Pas a dire, on m’envoie de bien chouettes choses !

      repondre message

  • Kira Skov - Spirit Tree 17 mai 2021 09:00

    Kate ,sors de ce corps ! .... ♥️ Merci encore Marc !

    repondre message

  • Stella Burns - Long Walks in the Dark

    L’influence culturelle des Etats-Unis est telle que même les plus endémiques de ses expressions sont reprises partout dans le monde. Le cas de l’Americana est assez typique, on en retrouve des partisans tout autour du globe et c’est d’Italie que provient celui-ci, nommé Gianluca Maria Sorace mais officiant sous le nom de Stella Burns.
    Sa voix est belle et claire et reçoit aussi le renfort de Mick (...)

  • Harp - Albion

    Si le nom de Harp n’a jamais été évoqué ici, on connait bien l’instigateur de ce projet qui n’est autre que Tim Smith. Lui qui fut jusqu’au sublime The Courage of Others chanteur de Midlake a en effet quitté le groupe de Denton, Texas depuis belle lurette pour se lancer sur un autre chemin, accompagné de son épouse.
    Cette division cellulaire est un peu semblable à celle de Menomena qui a continué sa (...)

  • Séance de rattrapage #121 - Carmen Sea, Chris Garneau, Chistine (...)

    Carmen Sea – Sorry (EP)
    Parmi les inspirations étranges, le quatuor parisien Carmen Sea en a une qui détonne. Cet EP est en effet basé sur un accident routier qu’ils ont subi un soir de retour de concert. Ils s’en sont sortis indemnes et avec une énergie qui les a poussés à relater tout ça sur cet EP. Enfin, quand on dit ‘relater’ tout est relatif parce que la musique est essentiellement instrumentale. (...)

  • The Rural Alberta Advantage – The Rise and The Fall

    En caricaturant, on avait défini le style de Rural Alberta Advantage avec une voix éraillée et une batterie fièrement en avant. Et on a tout ça ici, d’emblée. On se retrouve d’autant plus en terrain connu que les 6 premiers morceaux sont ceux de The Rise EP paru l’an passé. Ce qu’on en a dit tient toujours bien évidemment.
    Mais il y a encore quelques morceaux saignants comme Plague Dogs. C’est (...)