Accueil > Critiques > 2021

Larsen - A Chronicle - A Soundtrack to Jacopo Benassi’s Meiwo

vendredi 12 novembre 2021, par marc


Fabrizio Modonese Palumbo est de ces artistes qu’on commence à voir partout une fois qu’on les a aperçus une fois. Ainsi, après Almagest !, son duo avec Enrico Degani et son projet ( r ), le revoici avec sa formation Larsen. Sans doute que sa créativité se nourrit de cette diversité et de ces collaborations toujours nombreuses.

Le projet dont il est question a une double origine. Une picturale d’abord avec une série de photo de Jacopo Benassi qui documentait sa résidence à Guangzhou. Et puis forcément un volet musical de Larsen qui a voulu laisser une trace en temps réel pour ses supporters Patreon. Le résultat prend la forme de deux morceaux de la même (imposante) longueur.

N’y allons pas par quatre chemins, ceci est plus aventureux (traduire par ‘rude’) que ce qu’on connaissait de Palumbo. Le nom du groupe n’est donc pas une promesse en l’air. Ce n’est pas exactement bruitiste mais confine au drone, avec un travail particulier relevé d’instruments plus identifiables qui rendent le tout digeste. Le second morceau est plus léger, est presque une invitation au voyage. Et comme pour nous récompenser, cette densité se transforme en intensité pure, dans un genre de post-rock dénué de poncifs et d’une redoutable efficacité.

Instrumental, très libre, structuré tout de même et au final fascinant et plutôt facile d’accès sur la longueur, cet album de Larsen est un bel objet musical pour oreilles curieuses.

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

  • Binidu - //

    Si on avait croisé le chemin de Vincent Dupas quand il officiait en tant que My Name Is Nobody, on était passés à côté de ce projet qu’il partage avec Jean Baptiste Geoffroy et Jérôme Vassereau (ils sont aussi tous membres de Pneu). Le troisième album en onze sera donc l’occasion de faire la découverte.
    On sent dès le début de We Grew Apart que le morceau ne restera pas aussi désolé et de fait une (...)

  • Oootoko - Oootoko

    l y a plusieurs expressions qui attirent immédiatement notre attention. Et big band n’en fait pas vraiment partie. Mais il faut reconnaitre que les effectifs pléthoriques sont aussi une belle façon de susciter l’ampleur. C’est précisément ce qui rend Oootoko immédiatement sympathique.
    Impossible donc de valablement tenter le jeu des étiquettes. Même le terme générique de ’musique instrumentale’ ne (...)

  • Midas Fall - Cold Waves Divide Us

    Il ne nous est jamais arrivé de penser qu’une voix manquait à des morceaux. Même quand Albin de la Simone a jeté sur un album instrumental ce qui est devenu plus tard de ’vraies’ chansons, l’élément vocal ne semblait pas indispensable. Dans le cas de Midas Fall par contre, le chant a toujours semblé de trop, redondant par rapport à la majesté du post-rock qui l’entoure. On aborde donc cet album en (...)

  • Séance de rattrapage #121 - Carmen Sea, Chris Garneau, Chistine (...)

    Carmen Sea – Sorry (EP)
    Parmi les inspirations étranges, le quatuor parisien Carmen Sea en a une qui détonne. Cet EP est en effet basé sur un accident routier qu’ils ont subi un soir de retour de concert. Ils s’en sont sortis indemnes et avec une énergie qui les a poussés à relater tout ça sur cet EP. Enfin, quand on dit ‘relater’ tout est relatif parce que la musique est essentiellement instrumentale. (...)