Accueil du site > Musique > 2005 > The Rakes : Capture/Retreat

The Rakes : Capture/Retreat

lundi 21 août 2006, par Marc


Quelqu’un fera-t-il une étude dans plusieurs années sur l’émergence des groupes en ’The’ qui poussent comme des champignons après la pluie ? Je souhaite bonne chance à ce futur aventurier en tous cas. Surtout s’il doit tout réécouter. Ce n’est pas avec cet album qu’il va souffrir de toute façon.

En effet, The Rakes pratique un post-punk assez aguichant qui peut évoquer à ce titre les premiers Wire (The guilt, Retreat, Work work work (pub, club, sleep)). Mais bon, quelques écoutes ne m’on pas permis d’en faire (comme certains) une oeuvre majeure. Même si des morceaux comme Open book ou Terror ! sont assez au-dessus de la production anglaise moyenne du moment.

Finalement, le seul défaut de cet album, c’est de passer après le fantastique Silent Alarm de Bloc party (leurs copains). La voix heureusement est suffisamment différenciée pour que We are all animals (très chouette) ne sente trop le déjà entendu.

Mais il faut reconnaître que ça devient plus intéressant quand un peu de synthé vient égayer le tout (Binary love, T bone), donnant le supplément d’originalité qui fait mouche.

Pour avoir critiqué par paquets les nouveaux groupes anglais cette année, il s’agit d’une des plus digestes et enthousiasmantes productions du genre. Si la bande à Kere Orekere vous a laissé un goût de trop peu, voici le complément qu’il vous faut. (M.)

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0