Accueil > Critiques > 2003

Bénabar : Les Risques Du Métier

mercredi 23 août 2006, par Fred


Choix de première critique assez évident car je considère cette artiste comme ma révélation française de l’année 2002 comme M avait pu l’être en 2001. Cet album est plus posé que les deux précédents (que je vous encourage à écouter de toute urgence) et parfois plus mélancolique, bien que Bénabar n’oublie jamais de nous faire sourire avec quelques traits d’humour, quelques critiques acerbes et même quelques franches vacheries. On retrouve donc des chansons basées sur le quotidien, les amis, les histoires d’amour… attention, ici pas de véritable chanson d’amour, pace que même quand Benabar dit des mots d’amour, on sent toujours un petit sourire poindre au coin de nos lèvres... Du côté de la musique, ça assure toujours autant et on peut même dire que ça swingue. Je tiens d’ailleurs à vous préciser que Benabar est l’artiste qui m’a raccommodé avec l’accordéon, instrument qui je détestais par excellence. Et bien croyez le ou non, quand Benabar chante sur un air d’accordéon, je n’envoie pas le poste par la fenêtre et je trouve même ça joli…. Bel exploit donc… Peut-être pas le meilleur choix pour découvrir l’artiste (je vous conseillerai plutôt son album éponyme, qui me parait plus immédiat) mais un album abouti, travaillé et que vous réécouterez de nombreuses fois. (F.)

    Article Ecrit par Fred

Répondre à cet article

  • Auren – Il s’est passé quelque chose

    Il y a des albums qui donnent envie d’en savoir plus. Alors on cherche longtemps pourquoi on aime ça et on ne trouve pas vraiment. Reste cette évidence, Auren nous fait une très belle proposition de pop en français et on se contentera de ça. Apprécier est mieux que comprendre après tout.
    C’est via ce duo avec Jeanne Cherhal (c’est en-dessous) qu’on avait eu vent de cet album et on le retrouve avec (...)

  • Bird Voices - Mirage

    Si le hip-hop est hégémonique, ce n’est pas la seule voie pour mêler écriture et musique comme le confirme brillamment le duo de Montpellier sur son premier album. Ce qu’on peut dire tout de suite est qu’on apprécie cette poésie naturaliste. Il est toujours difficile de dire précisément pourquoi. C’est entièrement au premier degré mais jamais sentencieux et musicalement, ces vignettes se distinguent (...)

  • Nicolas Jules – Carnaval Sauvage

    On vous voit, ceux qui forcent leur originalité, les as du marketing, ceux qui copient en moins bien. Et Nicolas Jules n’est pas dans votre camp. On lui donnait par boutade rendez-vous à cette année en parlant du très bon Yéti et il a tenu parole. Si on avait tout de suite apprécié les deux albums précédents, celui-ci marque encore plus sa singularité et se présente comme plus qu’une confirmation. (...)

  • Garden With Lips - Magnolia

    La transitivité simple qui veut que les amis de nos amis soient aussi nos amis connait certes quelques ratés mais reste une base solide. C’est lacollaboration avec Centredumonde sur un bel EP qui nous avait signalé Garden With Lips et l’occasion est belle de se frotter à un album complet. Surtout que comme on va le voir, la découverte est de taille.
    On commence par un instrumental languide, que (...)