Accueil du site > Musique > 2003 > Linkin Park : Meteora

Linkin Park : Meteora

mercredi 23 août 2006, par Fred


Eclectiques nous ? Oui, on peut le dire mais je pense que curieux serait également le mot. Curiosité qui m’a poussé à écouter ce CD d’un des représentants de ce qu’il est convenu d’appeler le nu-metal, genre adoré par les ados, fusion de tout et n’importe quoi, défilé de grandes gueules au déclarations provocantes…

Au côté des Korn et des Limp Biskit, les Linkin Park font figures d’enfants de cœur et semblent à priori d’avoir une approche assez saine de la musique. De plus le line-up du groupe à de quoi interpeller : 1 guitariste, 1 bassiste, 1 batteur, 1 chanteur (jusque là rien d’exceptionnel pour un groupe de rock), 1 rappeur et 1 DJ. On sent se profiler le retour de la fusion Rock-hip-hop de la belle époque Rage against the Machine, mâtiné de loops et de scratches.

Bref voici donc l’état des lieux de mon a priori avant toute écoute. Maintenant, le verdict. Bon, à ‘écoute on notera pas mal de bonnes idées et un sens des mélodies plus développé que chez leur collègues mais surtout c’est la voix du chanteur qui fait a différence. Elle rappelle souvent celle de Chris Cornell à l’époque Soundgarden, en pouvant tantôt chanteur un couplet mélancolique, tantôt beugler un refrain rageur.

La rythmique et les raps sont pas mal. Mais bon, venons en à ce qui fâche : le gros défaut de ce CD, c’est le mal de tête qu’il m’a donné qu bout de la première écoute. La cause : l’emploi abusif de guitares hurlantes et le beuglement qui gâchent plusieurs chansons. Ceci ne les empêche pas de nous asséner 3 tubes quasi imparables : Faint, Easier to run, Numb.

En résumé, le potentiel est là mais la maturité et la retenue manquent. On sent que, si pas eux, leur (jeune) public veut des décibels, du bruit, du direct. Quant à moi, je les préfère sur les quelques titres où ils baissent le ton. (F.)

Article écrit par Fred

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0