Accueil du site > Musique > 2007 > Tracey Thorn - Out Of the Woods

Tracey Thorn - Out Of the Woods

jeudi 10 mai 2007, par Paulo

C’est juste une impression ou 2007 est une année "comeback" ?


Il y a des artistes comme ça, que l’on a oublié , et puis qui des années plus tard se rappelle à nous via une connexion neuronale encore active. C’est le cas de Tracey Thorn, dont le nom m’était encore vaguement connu. Rappelez-vous, c’est la chanteuse du duo Everthing But The Girl, très connu pour son single Missing. Ce morceau est, pour moi, l’exemple type du morceau qui a trop (bien) fonctionné et dont on reste en overdose pendant un temps.

Une fois ma mémoire remise en place, même si j’étais curieux de ce que pouvait être l’actualité musicale de cette chanteuse 13 ans après son plus grand succés, c’est avec une certaine appréhension que je mis le casque sur les oreilles. Sera-t-elle plus convaincante dans l’exercice solo que Brett Anderson de Suede (le groupe pas le pays) ? Et bien OUI ! La première écoute a révélé des petites perles d’arrangements, une voix affirmée et assagie, et des compositions actuelles tout en rappelant par certaines sonorités les folles années dance.

Il est tout de même difficile de se prononcer sur la modernité de cet album. D’un sens, il ne l’est pas, la voix typée de tracey et la production éprouvée d’un Ewan Pearson (remixeur de Depeche Mode, Chemical Brothers, The Rapture, Goldfrapp...) injecte une dose concentrée de "madeleine de Proust". De l’autre, il l’est, car par comparaison avec un album de Everything But The Girl, l’ensemble est dénué des accents kitsch des 90’s et s’inscrit même dans la mouvance revival folk de ces dernières années [Hands Up To The Ceiling] (notez que la guitare acoustique faisait déjà partie de la recette sonore de EBTG). Sinon on pense parfois à Royksopp [Raise The Roof] pour quelques effets synthétiques, à Lamb pour le côté triphop ou à EBTG tout simplement et également à la dernière vague electro [Grand Canyon]

A-Z, It’s All True et Get Around To It (cover de Arthur Russel) semblent adaptés comme premiers singles, mais d’autres ont cette valeur. Côté son, il faut insister sur le travail de production des divers producteurs, sur les arrangements multiples et l’utilisation d’orchestration et d’instruments particuliers (harmonium, omnichord, farfisa organ), ce qui donne une très bonne diversité d’ambiances toujours conduites par la voix de tracey Thorn.

Out Of the Woods est un album d’une grande qualité mettant en vedette une des voix les plus typées des années 90. Je pense qu’on peut dire qu’il s’agit d’un album d’EBTG même si Ben Watt n’y est pas, il reste un conseil pour Tracey et elle est secondée par des producteurs de la même trempe. Chacun des titres a une raison d’exister (certains plus que d’autres hein quand même !!), il ne s’agit pas d’un montage autour d’un single. Ca donne envie de réactiver d’autres neurones...

Last Edit : Ben voilà, j’avais oublié mais la voix de Tracey est évidemment connue pour un autre skud du siècle passé : Protection de Massive Attack... et oui !

http://www.artistdirect.com/nad/store/artist/album/0,,3869219,00.html

www.myspace.com/traceythorn

www.traceythorn.com

Article écrit par Paulo

Share on Facebook

Répondre à cet article

8 Messages de forum

  • Tracey Thorn - Out Of the Woods 20 avril 2010 19:45, par sirius

    Sur la chanson "Hands Up To The Ceiling", Tracey Thorn cite pêle-mêle quelques uns de ses pairs "Terry Hall And Siouxsie Sioux". En parlant de comeback de l’année 2007, il aurait peut-être fallu aussi mentionner celui de Siouxsie Sioux justement. Son album "Mantaray" avait fait sensation lors de sa sortie. Siouxsie comme Morrissey, a influencé les musiciens les plus trendy de cette dernière décennie, citée par LCD Soundsystem, Santigold..., encensée par PJ Harvey, Radiohead...
    Mais on dirait que ce groupe Siouxsie and the Banshees, les lecteurs de magazine branchouille ne le connaissent pas très bien, il est vrai.

    Répondre à ce message

    • Tracey Thorn - Out Of the Woods 20 avril 2010 20:58, par Mathusalem

      Mais si qu’on connait bien Siouxsie, j’avais aussi aimé Mantaray, même si je dois avouer qu’il ne m’a pas laissé de grands souvenirs . Je le réécouterais bien tiens...Bonne idée...
      Es tu sur qu’ Esprits Critiques n’en ait pas parlé ?
      Je ne m’en souviens plus.
      Toutefois il me semble que les deux moments de gloire de Siouxsie & The Banshees se situent et en 1978 ("The Scream") et en 1983, époque du double Live "Nocturne" (Extraordinaire intro d’Israel ...Basse au chorus ravageur sur fond de Sacre du printemps...de Stravinsky ! Et tonton Robert à la guitare aussi...A recommander chaudement)
      Pour ma part, je suis (Du verbe suivre...) Tracey Thorn depuis 1982(En solo, bien avant EBTG, juste avant qu’elle n’associe son talent à celui de Ben Watt...Et puis qu’ils se marient, aussi) Et suis vraiment ravi de son come back.
      Si vous voulez un aperçu de sa voix à l’époque, la compil "Pillows and Prayers" (1982) De chez Cherry Red est hautement recommandable !

      Répondre à ce message

      • Tracey Thorn - Out Of the Woods 21 avril 2010 13:28, par Marc

        Je suis formel, on n’a jamais parlé de Siouxie ici. C’est sur radiolibre qu’il y a eu quelque chose (ici donc). Sinon, pour les amateurs de curiosités vintage et pour faire la synthèse de deux artistes cités, il existe un Ep avec Morrissey et Siouxie. Ca s’appelle Interlude et c’est sorti en 1994 et enregistré pendant les sessions de Vauxhall And I, le meilleur album solo du Moz. C’est vraiment pas mal (laissez tomber le version instrumentale sauf si vous voulez risquer le karaoké-suicide)

        Répondre à ce message

        • Tracey Thorn - Out Of the Woods 21 avril 2010 13:50, par Mathusalem

          Haaaa Voila voila...Je me souviens que tu en avais parlé...Mais où ?

          Répondre à ce message

        • Tracey Thorn - Out Of the Woods 21 avril 2010 19:21, par sirius

          Ce n’est pas en écorchant à plusieurs reprises leur nom de groupe, Siouxsie and the Banshees, qu’un chroniqueur comme celui-ci va faire croire à quelqu’un qu’il connaît un tant soit peu leurs disques... ou alors de très loin. J’opterais plutôt pour la deuxième solution.
          "une cold-wave pas exactement pop et pas vraiment expérimentale".
          Résumer leur musique au terme cold-wave, c’est assez étonnant pour parler d’un groupe à multi-facettes.
          "pas exactement pop" alors là c’est une erreur. Voir les titres de leur best-of. Pop dans le sens catchy et commercial sans se fourvoyer pour autant... le prendrais cet exemple parmi d’autres. Le single Peek-A-Boo aux accents hip-hop entrecoupés d’un accordéon déjanté et d’un furieux solo de drums au 2/3 du morceau. http://www.youtube.com/watch?v=O9e7...
          "Pas vraiment expérimentale" (sans blague et les expérimentations sur le titre Red Light avec le son de l’obturateur d’un appareil photo pour marquer le rythme http://www.youtube.com/watch?v=Xdqa... et l’album A Kiss In The Dreamhouse avec son côté dance sur le morceau Slowdive http://www.youtube.com/watch?v=xrCU... repris depuis par LCD Soundsystem).

          Verbatim :
          "Siouxie and The banshees Je recopie le papier ici lu sur radio libre...est plus subtile qu’il n’y parait, est plus éloignée des clichés qu’on pourrait initialement le penser. Fondé en pleine euphorie punk, le groupe de Siouxie Sioux et Steven Severin (seuls membres permanents du line-up) a su évoluer vers une cold-wave pas exactement pop et pas vraiment expérimentale mais qui ne s’est jamais départi d’un côté défricheur."

          La fin est bien vue par contre.

          Répondre à ce message

      • Tracey Thorn - Out Of the Woods 21 avril 2010 19:21, par sirius

        Sur le live Nocturne, Robert Smith a simplifié les textures en or du guitariste John McGeoch et ça se ressent, sur Spellbound notamment. Les Johnny Marr et Greenwood citent la période McGeoch des Banshees et jamais celle avec Smith, ce qui est très révélateur.

        Tracey Thorn a eu son heure de gloire mais en 2007, elle était passée. J’avais trouvé Out Of The Woods assez inégal mais avec de sacrées fulgurances qui rachetaient l’ensemble ("Here It Comes Again" et "It’s All True") et hélas des fillers surtout dans la deuxième partie du cd.

        Répondre à ce message

        • Tracey Thorn - Out Of the Woods 22 avril 2010 01:25, par Mathusalem

          Cent pour cent d’accord avec toi, John mc Geoch en 1983 était...disons...fatigué, et donc remplacé de manière au départ épisodique, puis constante, par R Smith ,mais c’était un des meilleur guitariste de sa génération...Je pense qu’il est mort il y a quelques années non ?
          Ceci dit, pour des raisons personnelles et totalement subjectives, je persiste à avoir un faible pour "Nocturne" (Ainsi que pour la période couvrant les tous débuts...1976-1979)...Mais c’est vrai que...Si Mc Geoch avait pu jouer sur le double live....
          Bonjour chez vous...

          Répondre à ce message

  • Tracey Thorn - Out Of the Woods 26 avril 2010 12:57

    Mojo encense son nouvel opus qui sortira le mois prochain :
    "The ballads bewitch, reminding us that Tracey is one of the unique British voices, up there with Dusty Springfield".

    Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0