Accueil > Critiques > 2007

DJ Kentaro - Enter

mardi 26 juin 2007, par Paulo

Mixmaster Kent !


Gagnant du DMC World Championship en 2002, le japonais Kentaro est actuellement un des turntablists les plus talentueux au monde [1]Suite à un travail pour le compte de Coldcut et de leur dernier album, il a été signé chez Ninja tune et sort en Avril 2007 "Enter".

On y retrouve une synthèse de tous les styles propices à la technicité du turntablism : hip-hop, reggae/ragga, drumn’ bass, house, electro, jungle, big beat... une évolution folle d’un fatboyslim, une déclinaison survitaminée des beastie boys, Enter ne pêche toutefois pas dans l’excès de singles trop accessibles.

Une intro prometteuse "Enter The Newground" évolue d’une ambiance Ninja à la Bonobo vers des rythmes plus emballés donnant déjà les possibilités de cet album.

Suivent 2 titres explosifs hiphop-street-dance avec des relants de disco menés par des MC prestigieux : Pharcide et Spank Rock. Ce n’est là que le début des featurings, citons encore : Hifana, Fat Jon, Hunger, Little Tempo, New Flesh. Le jeune homme est donc bel et bien apprécié...

Les titres les plus accrochants sont Harvest Dance avec ce doigté de turntablisme rock... Suivi du magistral Trust.

Enter sera sans conteste un de mes albums de l’année.

www.myspace.com/djkentaro

    Article Ecrit par Paulo

Notes

[1http://www.youtube.com/watch ?v=mJLQG0TAp_s http://www.youtube.com/watch ?v=vPutHJ4qCss.

Répondre à cet article

  • Franck Marchal - Maelström Metronomy

    Si les références historiques de la musique synthétique de Franck Marchal sont à aller chercher du côté de John Carpenter, on signale aussi les relectures modernes et enthousiasmantes de Magnetic Rust ou Odyssée.
    Les cordes ne sont pas l’ingrédient privilégie ici, mais le résultat n’est pas sans rappeler des choses comme Ô Lake. Son expérience en tant qu’auteur de musique de film n’est sans doute pas (...)

  • Ultra Sunn - US

    Suivre des artistes, découvrir de prometteurs EP et puis écouter leur premier album qui confirme tout le potentiel soupçonné, c’est vraiment un des plaisirs de cet étrange hobby. Et dans les EP qui nous avaient vraiment plu (et pas qu’à nous si on en juge par l’ampleur de leur tournée), le duo bruxellois se plaçait assez haut. Gaelle Souflet et Sam Huge nous reviennent donc US qu’ils ont écrit, (...)

  • Danube - Cities

    Plusieurs morceaux étaient disponibles et ont attisé l’attente qui n’a pas été déçue par ce premier album de Danube dont les noms de morceaux sont des capitales européennes. Oui, un peu comme dans La Casa de Papel. Ce qui n’est pas clair par contre c’est qui se cache derrière ce projet. C’est secondaire évidemment, la musique primant tout.
    Quoi de plus compliqué à définir qu’un son ? C’est un challenge (...)

  • Dark Minimal Project – Remixes

    On vous avait déjà dit tout le bien qu’on pensait du second album de Dark Minimal Project, Ghost of Modern Times. On avait décelé un cousinage certain avec Depeche Mode et c’était loin de nous déplaire. Et la ressemblance se prolonge avec ces remixes, le groupe anglais étant très friand de l’exercice. Sur la pochette, les deux protagonistes Guillaume VDR et Ange Vesper semblent avoir pris cher mais (...)