Accueil du site > Musique > 2007 > Linkin park - Minutes to Midnight

Linkin park - Minutes to Midnight

dimanche 17 juin 2007, par Fred

My own personal U2


Un troisième album pour Linkin Park ? mais vous savez, il ne fallait vraiment pas ! Non, sans rire, à part un ou deux titres radio-écoutables, je n’avais pas trouvé grand chose à sauver dans les 2 premiers opus. Si vous êtes un fan, vous pouvez donc vous arrêtez ici, le reste de la chronique ne vous plaira pas.

ça va, ils sont partis ? ahhh, nous sommes enfin, entre nous.

Où en étais-je ?

Oui, bon, voilà. Pour leur troisième album, la bande à Chester semble bien décidée à manger à tous les rateliers, allant : du punk époumonné expéditif (given up), au métal couillu (No more Sorrow) aux balades rocks ou au rock fm conscientisé, type U2 des mauvais jours (Leave out all the rest, Shadow of the day, Valentine’s day, The little thigs give you away, What I’ve done), à leur registre central, la fusion que ce soit rap-rock-métal (Bleed it), mais également rap-gospel (Hands Held High)

La diversification et la présence d’une majorité de titres "chantés" est certes appréciable et salutaire à cet album, les plages les plus calmes étant d’ailleurs les plus intéressantes/ écoutables.

Cependant, pas de quoi crier au génie. Une fois ces lignes écrites, peu de chance que l’envie me prenne de réécouter tout ceci. Signalons au passage la copie carbone du With or Without you des 4 Irlandais qu’est Shadow of the day, copie guère convainquante : rendez nous Bono !

A ne se procurer donc qu’en cas d’addiction déjà avérée à ce groupe. Quoique au vu de la diversité des tonalités, les fans de la première heure risque de devoir faire le tri eux aussi.

Si vous, n’êtes pas déjà contaminés, passez votre tour, car tout ceci est loin d’être indispensable.

Article écrit par Fred

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0