Accueil du site > Musique > Concerts > Stars, Ancienne Belgique, 08/02/2008

Stars, Ancienne Belgique, 08/02/2008

lundi 11 février 2008, par Marc

Stars d’un soir


L’AB Box, comme son nom pourrait le laisser supposer au lecteur perspicace, est un salle située an haut de l’Ancienne Belgique. Pour y avoir déjà été, je me réjouissais donc d’y retourner pour voir un groupe du calibre de Stars. Comme la plupart du temps, il y a une première partie. Comme trop rarement, elle est plutôt bien. Apostle Of Hustle, qui fait partie de la tentaculaire nébuleuse de groupe indie canadiens, sent bon la détente, le manque de prise de tête et l’envie de jouer. Deux guitares, une batterie et c’est tout. Mais étonnamment ça ne sonne pas ‘garage’. On a droit à un mélange de space-rock compact, de math-rock léger, enfin, tout ce qu’il est possible de faire dans un side-project avec un line-up pareil. Il faudra que j’écoute le tout sur un Cd, histoire de trouver une détente.

Plutôt bien rôdé par contre dans mes oreilles, Stars déboule après un peu d’attente. L’intro est fidèle à celle du dernier In Our Bedroom After The War, à savoir un tapis qui précède un The Night Stars Here. Sans que je puisse trop expliquer pourquoi, la musique un rien policée de Stars ne m’a jamais semblé taillée pour le live. C’est un tort sans doute, vu qu’ils défendent bien leur répertoire avec une belle assurance. Ou presque. On comprend lors de leurs interventions qu’ils ont visité brièvement Bruxelles et que ça leur a plu. Mais j’ai aussi un petit soupçon concernant l’accompagnement liquide de cette déambulation. Le résultat, qui auditivement reste très correct, est que Torquil Campbell a l’air quand même un peu hors de son sujet, ce qui se traduira juste par quelques mimiques assez rigolotes.

On attend d’un concert des moments de magie mais il serait inconvenant de se plaindre quand ils ne viennent pas. C’est que ça ne se provoque pas. Et puis il y a les a-côtés, les spectateurs anglais saoûls qui gâchent le plaisir d’un Personal que j’ai peut-être trop entendu. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les Stars ne sont pas des imposteurs, leur interprétation est digne de leur discographie, et on est sortis de là contents d’avoir vu en vrai ce qui passe si souvent dans nos oreilles.

Il y en a un peu plus, je vous les mets ? http://picasaweb.google.be/marc.mineur/Stars

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0