Accueil > Musique > Concerts > A Silver Mt Zion, Botanique, 09/04/2008

A Silver Mt Zion, Botanique, 09/04/2008

jeudi 10 avril 2008, par Marc

Some Hearts Are True


Rien de tel que voir en vrai des nouveaux compagnons de route en direct. Comme A Silver Mt Zion passait par le Botanique, l’occasion était à ne pas manquer. Autant jouer la franchise, les membres de Cecilia::Eyes sont devenus des connaissances, pour ne pas dire des potes. Difficile donc d’appréhender leur set avec tout le discernement voulu. Prévenus le jour même, disposant de très peu de temps puisque les Canadiens sont arrivés fort tard (problème de bateau), ils ont du aller à l’essentiel, ne gardant que les plus pêchus de leur toujours recommandable Mountaintops Are Sometimes Closer To The Moon. Et, honnêtement, le concert ainsi ramassé n’en est que plus efficace. Leur concert le plus convaincant dans ce Botanique pour moi.

Disposés en demi-cercle, les sept membres du collectif de Montréalais présentent un line-up original. Deux violons, un violoncelle, une contrebasse, deux guitares et une batterie, ce n’est pas banal en effet. Pour ce qui est du concert proprement dit, le verdict de la scène a confirmé celui de l’album. Les quatre morceaux de 13 Dreams For Thirteen Moons sont en effet exécutés et la complaisance dans le chaos de 1000000 died to make this sound par exemple est toujours palpable. Il n’en reste pas moins que l’abattage du direct est assez impressionnant et que l’album comporte des moments de grande classe. On profitera donc d’un BlindBlindBlind somptueux servi en final après un inédit (de mémoire I Make An Iron ird And I Feed Him With The Wings Of An Iron Bird) de fort bonne facture. Les chœurs assurés par les deux violonistes ont un effet saisissant. L’humanité est la marque de fabrique des grands du Canada (liste exhaustive disponible sur simple demande) et ce groupe en éclabousse. Mais nous n’en avons pas fini. Le premier rappel consistera en Microphones In The Trees, le second en un inédit appelé There Is A Light, tout simplement magnifique d’intensité et de force. Le futur s’annonce donc plus que bien.

Même en défendant ce qui n’est pas leur meilleur album, A Silver Mt Zion Memorial Orchestra And Tra-la-la Band peut tutoyer les sommets. C’est bien le moins qu’on puisse demander à un groupe à la discographie pareille, d’autant que cette musque organique est taillée pour la scène. Ce n’est pas une surprise pour moi d’avoir tant apprécié, c’est une confirmation et c’est déjà beaucoup.

Et un peu de rab’ ici : http://picasaweb.google.be/marc.mineur/ASilverMtZion

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

  • Okkervil River + Jawhar, PIAS, 29/03/2018

    Ca faisait un peu de temps qu’on n’avait plus parlé de concerts ici. D’autant plus que le temps avait manqué pour relater les deux derniers déplacements. L’endroit du soir est nouveau puisqu’on découvre le siège de PIAS, qui abrite aussi un très bel assortiment de vinyles et une salle de concert intime et accueillante.
    Le programme était pour nous un ’double bill’, ce genre de proposition qui associe deux artistes qui nous sont chers. Ajoutez à ça l’autorisation de prendre des images et quelques amis et (...)

  • Albin de la Simone, Nuits botanique, 11/05/2017

    Le plaisir de la découverte fait évidemment partie de ce qu’on aime en concert mais on ne boudera jamais une valeur sûre. Jamais on n’a été déçus par Albin de la Simone et il va garder son brevet d’invincibilité.
    Ce jeudi lance donc les Nuits Botanique et comme tous les ans, une belle programmation, une bonne ambiance et sans doute une météo mitigée.
    Cette bonne ambiance nous a fait rater le début de la prestation de Mathias Bressant . On ne peut pas dire que les regrets sont immenses. Sa prestation (...)

  • The Dears, Plants and Animals, Botanique, 21/02/2017

    D’habitude, les compte-rendus de concert sont écrits avant que les photos ne soient disponibles. Cette fois-ci pourtant, il n’y en aura pas. Pour la première fois en dix ans et après une centaine de concerts (à vue de nez), mon ami l’appareil photo n’a pas été autorisé à entrer avec moi...
    Mais bon, on était là pour écouter de la musique surtout et on n’a pas été déçus de ce côté-là. L’affiche du jour était en fait double, et d’une certaine cohérence. Plants and Animals et The Dears partagent certes la même (...)

  • Jeanne Cherhal, Théâtre 140, 20/01/2017

    Il est bon de temps en temps de revoir en concert ceux qui nous enchantent sur disque. Et le dernier Jeanne Cherhal avait confirmé ses bonnes dispositions. Sa très longue tournée maintenant clôturée passant par notre capitale, il était plus que tentant de reprendre contact avec le Théâtre 140.
    La formule piano-voix ne permet pas d’approximations, et quand le talent le permet, c’est souvent un grand moment que peuvent nous offrir Frida Hyvonen, Moonface, Alina Orlova, Soap&Skin ou Pierre (...)