Accueil du site > Musique > 2009 > The Parlor Mob - And You Were A Crow

The Parlor Mob - And You Were A Crow

samedi 20 juin 2009, par Seb (un autre)

Riff & Solo


Pour planter le décor directement, The Parlor Mob a terminé 8eme du top des téléchargements iTunes aux Etats-Unis en 2008 et fait partie de l’iTunes sélection des meilleurs nouveaux groupes rock 2008, cette reconnaissance aussi fulgurante qu’inattendue leur permet de sortir de leur territoire et tenter une percée en force dans le reste du monde.

Originaire du New Jersey, les Parlor Mob ont enregistré 2 EP dans l’anonymat le plus total jusqu’à ce que Jacquire King (déjà producteur des excellents Kings OF Leon et Modest Mouse) se proposa de produire leur premier album. Avec un producteur de renom et des comparaisons avec Led Zeppelin et Deep Purple (selon les médias US), comment ne pas preter une oreille à cet album qui sent bon le ‘’comment faire du neuf avec du vieux…’’.

‘’Hard times’’ et ‘’Dead Wrong’’, les deux premiers titres de l’album confirment les influences citées plus haut, un chanteur (Mark Melicia) a la voix suraigüe mais plus proche, selon moi, de Jack White que de Robert Plant, une batterie lourde et deux guitaristes qui balancent des riff bien gras à répétition. On pense tout de suite à ZZ top ou plus récemment a Wolfmother ou aux Datsuns, de très bonnes références cela va sans dire pour ceux qui aiment le Hard rock typé 70’s (dont je fais partie bien entendu !).

Le groupe sait également se faire plus délicat avec des titres acoustiques ou mid-tempo tel que ‘’Everything You’re Breathing For’’, ‘’When I Was an Orphan’’ avec la voix de plus en plus impressionnante de Melicia qui est a l’évidence très à l’aise quel que soit le registre. Des titres agréables mais que l’on a déjà entendu et ré-entendu chez leurs illustres prédécesseurs.

C’était sans compter la plage 9 de l’album, le monumental ‘’Tide of Tears’’, sans aucun doute le sommet de l’album. Un blues gras et sale de 8minutes et 33 secondes (c’est important !) entrecoupé de solos phénoménaux qui rappellent les meilleurs moments de Led Zep. Une chose est sûre, les guitaristes de The Parlor Mob sont loin d’être des manchots. Je n’avais plus entendu un titre comme celui là depuis le fantastique ‘’Ball and Biscuit’’ des White Stripes, une vrai tuerie !

Si on met de côté ce titre, il faut bien avouer que le reste de l’album est fort monotone et lasse assez rapidement. Il est évident que le groupe est écrasé sous le poids de ses influences et a du mal à sortir de vrais titres avec un chouïa d’originalité. Ce n’est malgré tout que leur premier LP et je mettrais ma main a couper qu’avec des musiciens et un chanteur de cette classe on tient là, un futur très grand groupe. A suivre attentivement donc.

Pour vous faire une idée, un lien video

Article écrit par Seb (un autre)

Share on Facebook

Répondre à cet article

4 Messages de forum

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0