Accueil du site > Musique > 2004 > Electric Six : Fire

Electric Six : Fire

jeudi 10 août 2006, par Marc


Un album en deux temps, ou plutôt en deux tons. Les pires moments font penser à des gros mots comme Iron Maiden ou The Darkness. Eh oui, on en est là, avec des accents... dance. C’est musclé, gras et pas très fin (Naked pictures of your mother).

Mais, bizarrement, l’hybridation prend parfois, et là c’est vraiment convaincant. Cette réussite intervient quand le funk (Improper dancing), le rap (Danger ! High voltage !) ou la new-wave (le formidable Synthesiser) prennent le pas sur les riffs. Donc quand les motards s’imposent sur le dancefloor mais dans le but de faire danser les gens, pas de déclencher des bagarres.

On peut quand même se demander où l’envie irrésistible de faire des mélanges va s’arrêter et qui peut bien trouver son compte sur toute la longueur de cet album. Une curiosité donc avec quelques réussites qui ravira sans doute ceux qui ont troqué leurs cheveux gras de hardos pour des fringues propres et qui voudraient se faire un revival heavy sans se compromettre. (M.)

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0