Accueil du site > Musique > Concerts > Shearwater, Botanique, 18/02/2010

Shearwater, Botanique, 18/02/2010

vendredi 19 février 2010, par Marc

Egal à lui-même


Un petit compte-rendu de concert, ça faisait longtemps, n’est-ce pas ? Cette année a commencé doucement mais va se rattraper très vite. Il y a déjà eu pour moi un showcase de Cecilia ::Eyes dont les photos sont ici mais le retour du texte, c’est pour cette fois-ci.

Comme toujours, il y a un artiste pour échauffer la salle, lui donner une raison d’être venu tôt. Ou alors une raison de préférer ceux pour qui on est venus. David Thomas Broughton est donc un hurluberlu anglais qui fait dans un folk minimaliste à l’aide de pédales de loop. La seule question que je me pose, c’est « se donne-t-il un genre de dingue ou les autorités sanitaires doivent-elles s’occuper de son cas ? ». Parce qu’il est fort crispant à regarder et à écouter. La voix est belle (on pense à Scott Walker), la guitare souvent inspirée quand il joue, mais le reste est pénible, son ultime nervosité, ses positions ridicules, ses tics, ses boites à bip-bip, sa façon de commencer un morceau alors que les boucles du précédent (qui ne conviennent pas du tout) tournent encore… Sans doute qu’une écoute sans la vision permet de modérer cette irritation.

Mais on oubliera vite cette pantomime avec les Texans de Shearwater. La critique d’Archipelago, c’est pour très bientôt, mais on a déjà pu se rendre compte que les morceaux s’inscrivent facilement dans la discographie du groupe, du moins avec ceux des deux albums précédents qui forment avec le dernier une trilogie. Pas facile de retrouver les thèmes mais le tout est cohérent sur scène. Les deux premiers morceaux de l’album du jour entament fort logiquement le concert mais il faudra attendre une version vitaminée de l’insurpassable Rooks pour que ça décolle, que la voix soit enfin placée où elle le mérite.

J’ai déjà chanté les louanges de ce groupe et je n’en ai pas terminé. Parce que la voix de Jonathan Meiburg fait toujours merveille, parce qu’un public recueilli (quand on se retourne, beaucoup ont fermé les yeux) dans une Rotonde qui leur convient bien, c’est toujours un grand moment. Parce que certains morceaux sont des incunables, parce que les digressions électriques trouvent bien plus leur place en live que sur disque (éprouvant Corridors). Et puis il y a ces rappels, ce Snow Leopard, ce Hail Mary réclamé pour leur second retour (ils ont nié mon My good Deed, embarrassant), ce Palo Alto pour redescendre, ce batteur inspiré. Allez, j’arrête, j’ai encore passé un excellent moment avec ce groupe qui m’est essentiel.

Si la langue de Leterme vous est familière, il y a un autre compte-rendu ici.

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

4 Messages de forum

  • Shearwater, Botanique, 18/02/2010 24 février 2010 02:23, par Lionel

    D’accord avec toi pour ce qui concerne David Thomas Broughton... un vrai hurluberlu ! ça m’a bien fait rire et ces enchainements de morceaux était assez irritants en effet (tout comme ces espèces de bruits d’oiseaux). Je ne sais pas du tout où il voulait en venir, si il le faisait exprès ou non, si il était sérieux ou non... Il ne souriait pas, il ne parlait pas... Et le coup du porte guitare, j’ai toujours pas compris. Enfin, je pense qu’on peut lui discerner le mérite du premier artiste qui a toussé le plus de fois dans son micro. Je ne comprend pas comment Shearwater a de l’admiration pour ce type. Enfin j’aimais encore assez bien la première minute jusqu’à ce que tout parte dans ces délires. En ce qui concerne Shearwater, un mauvais point pour le son affreux qui sortait du côté de la bassiste... ça m’étonne que personne n’ai essayé de régler le problème. A part ça, magnifique concert. J’ai encore apprécier le fait qu’ils jouent à la rotonde. Leur concert est tellement différent que l’album. Il apporte vraiment une autre dimension, une autre écoute. Toujours un bon point pour le son du clavier et le son de batterie qui rend toutes les chansons plus intense, que ça soit pour la beauté ou pour le rythme. N’oublions pas non plus cette voix qui fait aussi tout le groupe. En tout cas, ils ont rendu plus agressif (comparé à l’album et à leur dernier passage au Bota) les morceaux tels que Century Eyes, Rooks, The Snow Leopard, Seventy-four Seventy-five, Black Eyes... Enfin c’est aussi très agréable de les voir chacun touché à pleins d’instruments, s’échanger les rôles. Vivement dans 2-3 ans qu’ils repassent à la même salle pour leurs concerts qui restent toujours aussi passionnant.

    Répondre à ce message

    • Shearwater, Botanique, 18/02/2010 24 février 2010 14:40, par Marc

      Hé bien on dirait qu’on s’est croisé ces derniers temps. La dernière fois que je les avais vus à Bruxelles, ils avaient The Dead Science en première partie. C’était exigeant, mais pas pénible, fascinant même. Tandis que là...

      Comme on était en face du clavier, le son était plutôt bon. Il l’est souvent à la Rotonde d’ailleurs, même si cette fois il a fallu plusieurs morceaux pour que les réglages se fassent.

      C’est toujours un plaisir de voir ce groupe dans une aussi chaleureuse salle. La critique de l’album arrive bientôt d’ailleurs.

      Répondre à ce message

      • Shearwater, Botanique, 18/02/2010 3 mars 2010 00:48, par STIKO

        J’arrive pendant son set , je me pose , je pense bien qu’il me fixe dans les yeux pendant 1 min...il me fait peur !et qq secondes plus tard ,je pouffe, il me fait rire !n’était ce pas là son but ? plus acteur que chanteur.Mais bien irritant quand même hein !!!!
        Tiens c’est bizarre , j’avais plutôt retenu Langhorne slim que the dead science lors du dernier passage de Shearwater. Comme quoi...
        Venons y.je dois bien vous dire que j’étais sorti un peu déçu il y a plus ou moins 14 mois de leur prestation, j’aurais aimé qu’ils égratignent un peu leurs magnifiques pépites pour m’emmener là où je l’espérais...
        Donc j’y retourne en me disant que j’étais pas réceptif ce jour là...Et ici sans avoir entendu la moindre petite note de leur dernier album...WAOUAW.Magnifique et les qq morceux plus enlevés ne sont pas pour me déplaire.
        Grand concert pour magnifique groupe !

        Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0