Accueil > Musique > 2010 > Cours Lapin - S/T

Cours Lapin - S/T

vendredi 1er octobre 2010, par Marc

Merci lapin


Je suis bien, d’accord avec vous, un nom qui fait sourire n’est pas la meilleure raison pour aborder un groupe. Pourtant celui-ci m’a amusé, client que je suis des mauvaises blagues à la au revoir poney. Parce que vous le savez, les blagues les plus drôles sont les blagues avec des lapins.

A la base de ce groupe se trouvent quatre Danois, et le chant est assuré dans la langue du nom du groupe. Mais ne fuyez pas, la chanteuse Louise Alenius est plutôt à l’aise dans notre langue. Elle a même collaboré avec Benjamin Biolay sur la musique de Clara et Moi. Dans la grande famille de ceux qui dévoient notre belle langue, j’ai pensé aussi bien à la nuée de Québécois qu’on croise de temps en temps (Pas Chic Chic, Karkwa, Malajube) qu’à l’envoutante Brisa Roché.

C’est vrai qu’Emilie Simon (celle d’avant les imitations de Kate Bush) est une figure inévitable quand on se creuse la tête en se demandant où on a déjà pu entendre ça (Homme Contre Femme). Il va aussi de soi que les amateurs de Keren Ann prendront du plaisir. Seul bémol, j’ai souvent trouvé que ce ton un peu enfantin lassait à la longue.

Pour le reste, on retrouve un peu du charme sixties suranné des premiers Cardigans, sans l’aspect insouciant. Et un Holden pourrait s’inscrire dans cette tradition mélancolique. Ce qui nous offre de charmants moments comme Ma Mélodie ou La Fin, soit quand l’aspect mélodique est mis en avant. Ils peuvent épaissir leur son sur Le Son D’un Escargot (oui, les titres sont top), ce qui rend l’écoute bien plus gratifiante, mais ces moments légers sont rares et leur présence fait un peu regretter l’aspect un peu lisse du reste.

Un joli nom et un accent attachant ne font pas tout. Heureusement que les Danois ont des arguments à faire valoir comme une fausse insouciance et occasionnellement un vrai talent de musicien. Pour ma part, je me suis lassé à la longue, même si quelques titres se révèlent splendides.

http://www.myspace.com/courslapin

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

2 Messages

  • Benjamin Biolay - Saint-Clair

    Rester au sommet est, paraît-il, plus compliqué que de s’y hisser. Ne sachant rien du succès, on va croire le poncif sur parole. S’il en est un qui peut se targuer d’être au faîte de la chanson française c’est bien Benjamin Biolay. Et pour y rester, on va dire qu’il a décidé de jouer sur ses qualités.
    Comme sur l’excellent Grand-Prix, le début de cet album est percutant. Les Joues Roses et Rends L’Amour ! sont deux morceaux immédiats et plutôt irrésistibles, têtes de gondoles évidentes de ce Saint-Clair. (...)

  • Pomme – Consolation

    On sait qu’il peut être hasardeux de tenter de tirer trop d’informations d’une pochette mais le troisième album de Pomme tranche, avec une pose proche d’une installation qu’on devine plus proche d’une Roisin Murphy que de ses coreligionnaires de la chanson française. Il faut dire qu’après un premier album passé inaperçu et un peu renié, Les Failles l’ont placé dans le peloton de tête. Et puis il y a eu les victoires de la musique, un duo convaincant avec Aurora et ses duos avec Safia Nolin (sa femme depuis) (...)

  • Centredumonde – Il Danse Tout Seul Au Bord De La Piscine, Il Est (...)

    Au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau !
    Telle était l’injonction de Charles Baudelaire à la fin de son Voyage. Mais si Centredumonde nous invite à plonger dans son inconnu à lui, il faut son ticket d’entrée, avoir apprécié les succulents EP récents et avoir commencé la descente dans la discographie par les premiers paliers dedémos. Alors oui, vous pouvez y aller, ça y est on y va. Parce qu’on s’enfance dans le plus obscur, le plus brut. Et c’est assez fascinant il faut le dire. A priori, pas de la (...)

  • Florent Marchet - Garden Party

    Si aucun artiste n’oserait se définir comme ‘engagé’, ils sont nombreux à être concernés. Et la première chose à poser dans ce cas-là, c’est un constat. Ils sont nombreux par contre à relater leur quotidien, réel ou fantasmé. Florent Marchet est depuis toujours un observateur avisé et il prête sa voix à plein de contemporains. On ne parle pas d’état du monde cependant, c’est plutôt l’intime son terrain de jeu. Et pour les constats sociaux, allez plutôt regarder du côté de Frère Animal dont les deux (...)