Accueil > Musique > 2012 > Keiki - Popcorn From The Grave

Keiki - Popcorn From The Grave

mercredi 19 décembre 2012, par Marc


Les vrais exploits se font hors du champ des caméras, et on est tous amenés à établir des performances dans le cadre de notre vie de tous les jours. Avoir critiqué l’entièreté du catalogue de Cheap Satanism Records est un de mes méfaits peu connus. Voilà, la collection s’agrandit encore.

Pour rafraichir la mémoire de tout le monde, Keiki est Dominique Van Capellen, chanteuse à ses heures chez Baby Fire. Contrairement à cette dernière formation, les guitares sont confiées à quelqu’un d’autre et le résultat est, selon moi, plus convaincant. Elles sont toujours aiguisées, mais la boite à rythme vient le renforcer. On entendra un peu de synthé aussi, venu apporter une petite respiration.

Et puis, comme toujours chez eux, la voix est la grande attraction. Sans doute qu’elle pourra rappeler à certains les grandes heures de l’alternatif (les premiers albums de PJ Harvey par exemple). Mais, nouveauté, elle cède occasionnellement la place à celles de Pete Simonelli (des excellents Enablers) et Eugene Robinson (Oxbow). Cet album est assez court, et vu le côté ‘au-plus-près-de-l’os’ de la production, propre mais un peu aride, c’est la meilleure façon de l’absorber.

Parfois on s’attend à être secoués, à prendre des accélérations latérales dans tous les sens. Et puis non, les montagnes russes sont peinardes, et on se surprend à apprécier la vue. Pour le non-amateur de sensations fortes que je suis, c’est un compliment. Dire que je me balade avec délices dans cette musique râpeuse serait nettement exagéré, mais un petit pas hors de ses plates-bandes est nécessaire parfois.

http://www.cheapsatanism.com/

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

3 Messages

  • Keiki - Popcorn From The Grave 19 décembre 2012 11:07, par Le Sto

    Pour Keiki je sais pas, mais pour tes 100 chroniques, je te félicite car, ayant œuvré dans le domaine, je mesure ce que ça prend de porter toute cette passion à bouts-de-bras... en étant à peu près tout seul.
    En tous les cas, sincèrement bravo, tes chros sont de qualité et j’en apprécie beaucoup la lecture, tu m’as fait découvrir pas mal d’albums moultes sympathiques.

    Au plaisir de découvrir les 100 prochaines de 2013.

    repondre message

    • Keiki - Popcorn From The Grave 19 décembre 2012 13:12, par Marc

      Bon, après vérification, je me rends compte que j’avais comptabilisé une critique de Laurent (postée en 2011), donc je n’y suis pas encore, et la note a disparu (donc certaines personnes pourraient être déroutées par ton message). Ça doit être la 8ème année que je passe ce chiffre.

      Merci à toi et à tout ceux qui les lisent, qui en discutent, qui partagent ou qui s’emballent (quoique vous soyez toujours aussi constructifs et sympathiques, merci pour ça aussi).

      Pour la suite, je ne sais pas trop combien de temps je tiendrai le rythme, mais tant que j’ai un peu de temps pour ça, vous n’avez pas fini de me lire. Et c’est pas tout ça, j’ai un classement de fin d’année à faire...

      repondre message

  • Kowari - Trail

    Kowari est le projet du violoniste Damien Chierici (Dan San, Yew) et du pianiste Louan Kempenaers (Piano Club, Aucklane) et propose un mélange de cordes et d’électronique. Oui, on a déjà entendu ça récemment chez d’autres duos comme Abraham Fogg ou MadSci. Mais le résultat est sensiblement différent ici et c’est une bonne chose, les comparaisons frontales ne sont jamais plaisantes.
    Tout d’abord, la force du duo belge est indéniablement mélodique. Quand ils ajoutent une trompette sur Daylight, on songe (...)

  • Baby Fire – Grace

    Les souvenirs ont parfois beau être anciens, ils peuvent être tenaces. Ce dont on se souvient de cet album de Baby Fire datant de 2011 (deux sont sortis depuis mais ont échappé à notre attention), c’est qu’il était plutôt abrasif. Onze ans plus tard, la situation a bien changé. Dans le casting tout d’abord puisque le duo est maintenant un trio formé de Ceìcile Gonay, Lucile Beauvais et Dominique Van Cappellen-Waldock.
    On avait déjà croisé cette dernière en tant que chanteuse de Keiki mais on a pu aussi (...)

  • Glass Museum – Reflet

    Il est étonnant de constater à quel point un concept simple sur le papier (un piano et une batterie) peut se décliner. Le troisième album (si on inclut Deux) du duo belge Glass Museum montre qu’il est même possible de faire évoluer la formule. Leur style était déjà bien affirmé et on connaissait leur versant plus percussif, surtout si on considère le piano comme un instrument à cordes frappées. Ils avaient ensuite injecté un peu d’électronique au mélange pour un résultat toujours musclé. Les envies du (...)

  • Unik Ubik – I’m Not Feng-shui

    Quand on avait entendu Maggie Débloque, on n’avait pas tout de suite succombé. Peut-être que l’idée de s’en prendre (justement) à une ministre démise depuis des lustres ne semble pas l’idée de l’année. Surtout parce que la musique à haute dose d’énergie et de complexité attend son moment. Il est arrivé plus tard, et il est arrivé, et l’album passe d’un coup d’un seul. Parce qu’une fois que l’envie est là, on apprécie cette étreinte qui jamais ne se desserre.
    Le chant décalé et choral est dans les canons (...)