Accueil > Critiques > 2014

Girls In Hawaii - Hello Strange

jeudi 25 décembre 2014, par marc


On ne pourra pas reprocher aux Girls In Hawaii de retourner méditer après la sortie de leur album. Une copieuse tournée, un EP et puis ce live et puis une tournée dans la foulée. Ils voudraient s’empêcher de composer de nouveaux morceaux qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. Pourtant, il semble impossible de les taxer de cynisme tant leur engagement semble sincère.

Du dernier EP composé de bons morceaux mais moins dans le ton de leur toujours recommandé Everestils reprennent d’ailleurs deux titres ici (Where Do Your Tears Come From et The Creek qui est un des bons moments de cet album). N’attendez donc pas un exercice Best-Of ou une facile transposition acoustique. Ces morceaux ont en effet été revus en profondeur. Ils remplacent même à l’occasion un gimmick par un autre et force est de constater que ça marche sur Rorschach. S’ils ne semblent pas avoir une facilité énorme à composer beaucoup de tous nouveaux morceaux, on sent leur envie de musique, leur goût de lancer des idées musicales.

Mais tout n’est pas dénaturé. Les hauts faits du dernier album gardent leur majesté et il est toujours plaisant de retrouver Mallory’s Heights et Switzerland. Par contre, il semble moins utile de reprendre The Spring, morceau très dénudé qui peut servir d’échauffement à l’album et tombe ici comme une douche froide. Misses par contre garde toute sa pertinence. On ne retrouve d’ailleurs pas de Chemistry. Sans doute qu’il semblait compliqué de le transposer alors que c’est sa fièvre électrique (enfin, toutes proportions gardées) qui en fait le sel. Je confirme d’ailleurs que je préfère toujours de loin les chansons du dernier album à toutes celles qui ont précédé.

Disons-le franchement, le live n’a pas toujours été leur domaine de prédilection, vocalement du moins. Sur un album studio ou sous la pluie fine de Dour, c’est très bien. Une fois consigné sur un live, ça pardonne moins évidemment.

Un album live est un prolongement souvent un peu inutile et redondant par essence. Celui-ci ne développe pas des qualités cachés du dernier album tant il était abouti mais tente une relecture et cet ça fonctionne. On est en tout cas loin d’artistes hors d’idées tentant de valoriser une énième fois un backcatalogue. Alors les amis, on se met à un nouvel album, maintenant ?

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

  • Asia – Le Temps d’Aller Mieux (EP)

    A l’époque d’un premier album aux teintes folk en anglais qui nous avait beaucoup plu, quelques morceaux sortis discrètement (ou pas officiellement) avaient ouvert la voie vers la langue maternelle de la jeune Bruxelloise. On en avait brièvement parléd’ailleurs, manifestant une curiosité certaine. Le résultat est maintenant là, et on peut déjà dire qu’il plait aussi.
    Comme souvent, le changement de (...)

  • Oootoko - Oootoko

    l y a plusieurs expressions qui attirent immédiatement notre attention. Et big band n’en fait pas vraiment partie. Mais il faut reconnaitre que les effectifs pléthoriques sont aussi une belle façon de susciter l’ampleur. C’est précisément ce qui rend Oootoko immédiatement sympathique.
    Impossible donc de valablement tenter le jeu des étiquettes. Même le terme générique de ’musique instrumentale’ ne (...)

  • Ultra Sunn - US

    Suivre des artistes, découvrir de prometteurs EP et puis écouter leur premier album qui confirme tout le potentiel soupçonné, c’est vraiment un des plaisirs de cet étrange hobby. Et dans les EP qui nous avaient vraiment plu (et pas qu’à nous si on en juge par l’ampleur de leur tournée), le duo bruxellois se plaçait assez haut. Gaelle Souflet et Sam Huge nous reviennent donc US qu’ils ont écrit, (...)

  • Dan San - Suite

    On se doutait bien à l’écoute de l’excellent Grand Salon que l’évolution de Dan San n’était pas temporaire. En clair, ils ont un plan. Rappelons que pour les autres envies, les membres font aussi partie de formations comme The Feather, Pale Grey ou Condore. Donc, quand ils reviennent au camp de base, c’est pour se donner les moyens de converger ensemble vers un style identifiable. La mise en son est (...)