Accueil > Critiques > 2015

Bertier - Dandy

vendredi 5 juin 2015, par marc


Il y a des albums qui avancent frontalement, sans se cacher, sans user de faux semblants. Bertier est un projet émanant de la formation Madeleine Bertier (inconnu de mon bataillon), une occasion de multiplier les collaborations. Les bases sont données dès nom de l’album et la pochette signée Lara Herbinia, qu’on retrouve derrière les clips et une partie des… chœurs.

C’est donc ambitieux de viser aussi haut de façon aussi claire et d’avancer ainsi à découvert. Les références ne sont pas longtemps mystérieuses, et on les trouvera du côté de la chanson française ample et orchestrée. Ca sent donc logiquement son Bashung (Elle A Des Envies, Qui Sommes-Nous ?). On décèle aussi bien vite une envie de Gainsbourg. La basse sur le refrain de Baby L est assez marquée. Melody Nelson est même carrément cité, pas moyen de se tromper. En poussant l’analogie un peu trop loin, Nerval 2015 pouvant renvoyer au Rock De Nerval de ce bon vieux Serge. De ces deux modèles on retrouve aussi un goût du jeu de mot appuyé (reprenons en canon/elle est canon ou Satie-sfaction, vous l’avez ?).

D’une manière générale, les textes trouvent un bel équilibre et les parties instrumentales sont aussi soignées et parfaitement exécutées. J’aurai plus de réserves sur l’affectation de la voix, mais c’est assez personnel. Je préfèrerais souvent qu’elle déclame le texte (Satisfactions) même si ça permet aussi de jolies réussites (Bandit !). Cet album ne vise pas la puissance (on s’éloigne donc de ce que font les deux Benjamin (Biolay et Schoos).

Il y a des albums très clairs dans leurs intentions. Comme des gens très bien habillés pour être certains de rentrer. Voici un disque est donc impeccablement coiffé et se donne les moyens de son ambition et ose viser des modèles inattaquables. Pour ce culot et quelques belles réussites, cet album mérite le détour.

http://www.bertier-dandy.com/accueil/

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

  • Asia – Le Temps d’Aller Mieux (EP)

    A l’époque d’un premier album aux teintes folk en anglais qui nous avait beaucoup plu, quelques morceaux sortis discrètement (ou pas officiellement) avaient ouvert la voie vers la langue maternelle de la jeune Bruxelloise. On en avait brièvement parléd’ailleurs, manifestant une curiosité certaine. Le résultat est maintenant là, et on peut déjà dire qu’il plait aussi.
    Comme souvent, le changement de (...)

  • Oootoko - Oootoko

    l y a plusieurs expressions qui attirent immédiatement notre attention. Et big band n’en fait pas vraiment partie. Mais il faut reconnaitre que les effectifs pléthoriques sont aussi une belle façon de susciter l’ampleur. C’est précisément ce qui rend Oootoko immédiatement sympathique.
    Impossible donc de valablement tenter le jeu des étiquettes. Même le terme générique de ’musique instrumentale’ ne (...)

  • Ultra Sunn - US

    Suivre des artistes, découvrir de prometteurs EP et puis écouter leur premier album qui confirme tout le potentiel soupçonné, c’est vraiment un des plaisirs de cet étrange hobby. Et dans les EP qui nous avaient vraiment plu (et pas qu’à nous si on en juge par l’ampleur de leur tournée), le duo bruxellois se plaçait assez haut. Gaelle Souflet et Sam Huge nous reviennent donc US qu’ils ont écrit, (...)

  • Dan San - Suite

    On se doutait bien à l’écoute de l’excellent Grand Salon que l’évolution de Dan San n’était pas temporaire. En clair, ils ont un plan. Rappelons que pour les autres envies, les membres font aussi partie de formations comme The Feather, Pale Grey ou Condore. Donc, quand ils reviennent au camp de base, c’est pour se donner les moyens de converger ensemble vers un style identifiable. La mise en son est (...)