Accueil > Critiques > 2020

B-Astre - B Your Own Star

jeudi 26 novembre 2020, par marc


Dans ce contexte peu favorable, le mieux qu’on puisse faire pour supporter les artistes est d’en parler. C’est toujours vrai mais un rien plus vital maintenant. D’autant plus qu’il s’agit d’un premier EP sensé offrir des opportunités. D’emblée, l’éclectisme frappe et constitue une belle carte de visite.

Parce que le temps presse et qu’on n’a qu’une occasion de faire une première bonne impression, la chanteuse au cheveux bleus attaque en mêlant sons électroniques et clavier, n’hésitant pas à passer d’une chanson française de bon aloi à la lisière d’un R ‘n B classieux (To The Forest). Les incursions de sons électroniques ne prennent d’ailleurs pas le dessus ce qui est une bonne surprise (At The Bar).

Le point faible traditionnel de ce genre de productions est souvent la voix mais ce n’est absolument le cas ici, montrant même une belle élasticité et créativité sur Toi. La gouaille sur Les Rues de Bruxelles élargit le spectre balayé mais on ne va pas faire semblant que ce pan réaliste de la chanson française est ce qu’on goûte le plus. Le nombre de pistes explorées est suffisamment large pour que ce ne soit qu’un détail et que bien des gens puissent y trouver leur compte de toute façon.

Qu’on soit d’accord, ceci n’est absolument pas une collection de démos, c’est un produit fini (il y a une série de clips d’ailleurs) qui est proposé mais on se doit aussi de signaler que la mise en son n’est peut-être pas à la hauteur des génies du genre et leurs possibilités insensées qu’on côtoie ici. La remarque peut paraître injuste (parce que c’est une question de moyens plus que de talent, parce qu’on espère voir cet enrobage enrichi) mais elle doit être faite en toute honnêteté. L’important n’est sans doute pas là , mais de présenter une artiste qu’on a envie de suivre parce qu’il y a bien des choses à apprécier ici.

Il y a même moyen de se procurer un EP dédicacé ici :
https://b-astre.com/

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

  • Asia – Le Temps d’Aller Mieux (EP)

    A l’époque d’un premier album aux teintes folk en anglais qui nous avait beaucoup plu, quelques morceaux sortis discrètement (ou pas officiellement) avaient ouvert la voie vers la langue maternelle de la jeune Bruxelloise. On en avait brièvement parléd’ailleurs, manifestant une curiosité certaine. Le résultat est maintenant là, et on peut déjà dire qu’il plait aussi.
    Comme souvent, le changement de (...)

  • Oootoko - Oootoko

    l y a plusieurs expressions qui attirent immédiatement notre attention. Et big band n’en fait pas vraiment partie. Mais il faut reconnaitre que les effectifs pléthoriques sont aussi une belle façon de susciter l’ampleur. C’est précisément ce qui rend Oootoko immédiatement sympathique.
    Impossible donc de valablement tenter le jeu des étiquettes. Même le terme générique de ’musique instrumentale’ ne (...)

  • Ultra Sunn - US

    Suivre des artistes, découvrir de prometteurs EP et puis écouter leur premier album qui confirme tout le potentiel soupçonné, c’est vraiment un des plaisirs de cet étrange hobby. Et dans les EP qui nous avaient vraiment plu (et pas qu’à nous si on en juge par l’ampleur de leur tournée), le duo bruxellois se plaçait assez haut. Gaelle Souflet et Sam Huge nous reviennent donc US qu’ils ont écrit, (...)

  • Dan San - Suite

    On se doutait bien à l’écoute de l’excellent Grand Salon que l’évolution de Dan San n’était pas temporaire. En clair, ils ont un plan. Rappelons que pour les autres envies, les membres font aussi partie de formations comme The Feather, Pale Grey ou Condore. Donc, quand ils reviennent au camp de base, c’est pour se donner les moyens de converger ensemble vers un style identifiable. La mise en son est (...)