Accueil > Critiques > 2021

Kwoon - Volcano Tour

lundi 26 avril 2021, par Marc


Non, ceci n’est pas une critique en bonne et due forme, mais un encouragement à s’en mettre plein les oreilles et les yeux. Sur le papier, le post-rock n’est pas la musique la plus visuelle. Pourtant, dans les faits, les live sont souvent des expériences incroyables. Si on n’a jamais vu Kwoon en concert, on connaît la faculté de Sandy Lavallart pour tisser des ambiances et un son uniques.

On ne va pas faire un détail des morceaux ici, l’écoute et/ou la vision étant indispensable(s). Sachez que ceux de Lanzarote sont des morceaux de guitare ambient, donc logiquement plus apaisés. On va se contenter de dire que c’est beau, très beau et que vous avez bien mérité une pause.

Aiguille du Triolet

Phare hanté de Tévennec

Lanzarote

Et pour ceux qui préfèrent du son

    Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

  • The Aquatic Museum - The Aquatic Museum

    On a vérifié pour vous, le Luxembourg n’a pas d’accès à la mer. Pourtant, le collectif articulé autour de Claire Parsons évoque l’élément liquide. On pense à Selfless Orchestra qui mêlait post-rock et défense de la Grande Barrière de Corail. De post-rock il est aussi question ici, même si quand ils pratiquent le genre ils le mâtinent d’une pincée de big band. Ça donne Trash Tub, le genre de morceau plus (...)

  • Bärlin - State of Fear

    Cet imposant album d’un trio lillois nous semble familier sans que ce ne soit exactement identique à quoi que ce soit. Si on tente de retrouver son chemin, on est très vite tentés de s’y perdre pour mieux s’y fondre. Le chant très expressif dès Deer Flight, un peu comme si Patrick Wolf s’était mis au post-punk poisseux et éructait (aboyait même sur Revenge). On y secoue lentement la tête pendant que la (...)

  • you.Guru - UNtouchable

    Si on ne reçoit qu’avec parcimonie des nouvelles musicales de Pologne, force est de constater que celles qui nous parviennent sont toujours au minimum dignes d’intérêt (The Bullseyes, Izzy and the Black Trees) et on ajoute You.Guru a la liste.
    Ce que propose le trio n’est vraiment du post-rock, mais un rock instrumental enlevé, pulsé. Un genre de math-rock qui serait allé se promener ou du Holy Fuck (...)

  • Spelterini - Paréidolie

    Cet album du quatuor (dont deux membres de Chausse Trappe et de Papier Tigre) nommé d’après une funambule italienne est en fait un log morceau de 33 minutes. Cette lenteur, cette longueur sont le morceau. Il faut savoir se laisser happer, garder un peu de concentration pour que ça percole comme il faut. On entendra un long son qui monte pendant plusieurs minutes avant qu’une grosse caisse ne (...)