Accueil du site > Musique > 2021 > Low Roar - Maybe Tomorrow

Low Roar - Maybe Tomorrow

mercredi 18 août 2021, par Marc


Le plaisir de la découverte est une chose, celui des retrouvailles régulières en est une autre, tout aussi délectable. En dix ans, cinq albums et autant de retours, Ryan Karazija nous a toujours convié chez lui, dans une ambiance intime mais jamais fragile.

On aime en effet le spectaculaire quand il ne semble être qu’un produit dérivé, pas l’objet d’une attention forcée. Et spectaculaire, David l’est indéniablement. Cette façon permet de se laisser surprendre par les lents soubresauts de Hummingbird ou d’appuyer la rythmique tordue de Fade Away. Mais la lenteur est souvent de mise, tout au moins à l’entame des morceaux (Fucked Up). Sleep Peacefully est un moment de douceur et même les soubresauts de Stay Calm, Keep Quiet sont ouatés.

L’effet général s’approche d’un Perfume Genius qui aurait préféré étendre le son plutôt qu’hausser le ton. Ou comme si Bon Iver avait décidé de réenregistrer son premier album avec le son des suivants. Des mélodies magnifiques sont nécessaires et sont bien là (Burial Ground, Bye Bye) et serrent immanquablement la gorge. Et Captain a la majesté d’un Sigur Ros.

Les artistes le savent, jouer sur le seul charme ne suffit pas. Album après album, Low Roar pousse le bouchon un peu plus loin, gardant la délicatesse tout en augmentant l’ampleur. On vient de passer dix années avec lui, on ne va pas le laisser comme ça.

Article écrit par Marc

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • Low Roar - Maybe Tomorrow 20 août 14:08, par Laurent

    Eh bien, première fois que je "rentre" dans un album de Low Roar avec cet enthousiasme. (Pour l’anecdote, je suis retourné lire mon commentaire d’il y a dix ans (sic) et ça confirme ma réserve historique par rapport à Ryan...)

    Il faut dire que, comme tu le soulignes très bien, David en met d’emblée plein la vue... enfin l’ouïe. Mais c’est avec Fucked Up que j’ai ensuite été définitivement cueilli. On garde un peu de réserve parce que je trouve quand même l’album inégal, mais les highlights sont très high. Comme sur le dernier John Grant en fait. Ici, il y a des moments où ça tutoie Grandaddy et là, je dis oui la vie.

    Sinon, merci encore pour la découverte Jeff Maarawi, cet album est vraiment dément et à part toi personne à peu près n’en parle !

    Répondre à ce message

    • Low Roar - Maybe Tomorrow 13 septembre 12:39, par Marc

      Son évolution est intéressante en tous cas. Parfois c’est tout de même un test d’attention mais le son prend vraiment de l’ampleur.

      Oui la vie, tous les hommes du monde sont mes amis.

      Pour Maarawi, j’ai reçu ça en ligne directe de son label grec. Sans ça, ce serait resté en dehors de mes radars. Ca me désole toujours de constater le manque d’écho des artistes que j’aime bien. Mais c’est un autre (large) débat...

      Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0