Accueil > Musique > 2007 > Soulwax - Most Of The Remixes

Soulwax - Most Of The Remixes

mercredi 21 novembre 2007, par Fred

séance de rattrapage électro-dance.


Soulwax fait des remix !
Vous ne le saviez pas ?
et bien, voilà, c’est chose faite.

Vous le saviez ? alors réjouissez vous car la série des compilations de ces perles s’agrandit aujourd’hui d’un opus.
Comme le spécifie le titre, cet album contient : "Most of the remixes we’ve made for other people over the time except [...]".
_Et ce qu’on peut dire, c’est que la liste des remixes est longue.
Pas moins de 14 morceaux sur le premier CD ’studio’ allant de the Gossip à Muse, en passant par LCD Sounsystem ou Daft Punk.
Le second CD quant à lui est un mix réalisé pour les 2 Many DJ’s (les mêmes sous un autre nom pour ceux qui ne suivent pas). Et ce mix reprend... les plages du premier CD, plus quelques ajouts par exemple de Ladytron, Felix da Housecat et Hot Chip (au total 5, portant le total des pistes à 19).

Et une chose est certaine, l’efficacité est de mise. Comme par exemple sur une version de Robot Rock, chargée à la testostérone ou encore sur la version "electro-dark" de Muscle Museum de Muse . Ou encore sur le Phantom II de Justice qui en découdrait avec un Vitalic si on lui donnait l’occasion. Le reste est à l’avenant.
Bon, évidemment, revers de la médaille de cette efficacité, certains passages sur le second CD sont au delà de mes limites acceptables de bourinnage (Dominator de Human Resource Vs. 808 State me ramènerait presque dans les années 90, dans des soirées ou le Thunderdome était la norme...). Ce n’est cependant pas fréquent, on zappe la piste et on leur pardonne rapidement ce faux pas.

Mais bon, en somme, on peut voir ce double album comme une compile de la "crème de la crème" (à prononcer à l’anglaise svp) de ce qui se danse dans les lieux à la page ces 5 dernières années.
Et c’est pourquoi, bien que pas tout à fait indispensable - d’autant que vous avez certainement quelques uns de ces morceaux ça et là sur vos disques durs - on ne pourra pourtant que recommander cet album au plus grand nombre.
Que ce soit pour rattraper une culture électro, pour vous émerveiller avec nous du génie de ces compatriotes bidouilleurs, pour animer une soirée en urgence, ou encore parce que vous avez grand besoin d’un coup kick dans la voiture le matin, cet album fera l’affaire.

Article Ecrit par Fred

Répondre à cet article

1 Message

  • Soulwax - Most Of The Remixes 21 novembre 2007 20:31, par Paulo

    bien bien, juste au moment où je resortais le Kill The DJs par Optimo... c’est dans la veine.

    M’empêche je vieillis, j’ai du bourin à rattraper, vitalic live, daft punk live et ça...
    fiuuu

    repondre message

  • Tyto - 未来 MIRAI

    Si Beppe Scardino, le multi-instrumentiste à la manœuvre ici est visiblement une figure courante de la scène jazz péninsulaire, ce premier album en tant que Tyto n’est vraiment jazz pour autant. Tout au plus peut-on dire que la relative complexité et densité montre un savoir-faire assez étendu. On peut en trouver des traces, notamment dans les climats tortueux de Minore.
    Mais Scardino est aussi membre de C’mon Tigre qui avait déjà tenté et réussi de grands écarts et on retrouve ce bel éclectisme (...)

  • Tachycardie – Nouvelles et Anciennes Pratiques de Cartographie (...)

    En photographie, la macro est un peu à part et permet souvent de déterminer des structures abstraites à partir de choses bien réelles, simplement par la magie du changement d’échelle. Si certains artistes ont appliqué ce principe à la musique via le microsampling (The Field notamment), d’autres utilisent le field recording, touchant à ce qu’on appelle la musique concrète. C’est cette dernière voie qui est explorée ici par le batteur et percussionniste Jean-Baptiste Geoffroy (aussi membre de formations au (...)

  • Niton – Cemento 3D

    Encore un disque d’expérimentations électroacoustiques et encore une fois, une plongée étrange qui intrigue mais n’irrite jamais. Quand deux musiciens italiens, Luca Xelius Martegani et El Toxyque, flanqués du violoncelliste suisse Zeno Gabaglio se réunissent à l’occasion d’une ‘jam drone’ (chacun a sa façon de se détendre), le résultat leur plait tellement que Niton se forme dans la foulée.
    Une version de cet album basé sur des enregistrements glanés au long de 5 années de créations est déjà sortie l’an (...)

  • Jeanne Added – By Your Side

    Il est parfois facile avec du recul de tracer une trajectoire musicale. Si on considère que le second de ses excellents albums montrait un certain assagissement, celui-ci confirme cette tendance, avec un déplacement de l’équilibre qui nous plait moins comme on va le voir.
    Si on écoute aujourd’hui un album de Jeanne Added, c’est qu’on a décelé tout de suite dans sa synth-pop une interprétation au-dessus de la moyenne. On le sent dès It’s a Lie. Hey Boy est plus calme que ce qu’on lui connaissait et on (...)