Accueil > Critiques > 2005

Bénabar : Reprise Des Négociations

vendredi 11 août 2006, par Marc


Bénabar reprend les négociations. En ces temps de contexte social tendu, il est heureux de voir que quelqu’un est ouvert au dialogue.

On place le CD sur la platine, avec une petite appréhension : la dernière fournée de notre pote Bruno sera-t-elle à la hauteur ? Difficile aussi de parler d’un pote. Un peu comme si je voulais commenter Fred. Surréaliste. Mitigés qu’on est. Déçu par cette version ramollie de Marithie et Gilbert Carpentier, bien plus fringante en concert, un peu de bourdon collé par une chronique du temps qui passe (Quatre murs et un toit).

Bon, je vais peut-être choquer, mais ce Bénabar-là me rappelle le Renaud d’il y a 25 ans. Cette proximité, cette facilité d’écriture, cette élégance pour passer du léger au plus grave. Même l’incompréhension qui me tient face à leur paternité. La berceuse me semblait plutôt destinée à son usage domestique. Il reste évidemment des bennes de différences : pas d’argot (mais qui se formalise encore du vocabulaire de Renaud d’il y a un quart de siècle ?), moins d’engagement. Encore que le Qu’est-ce que tu voulais que je lui dise ? montre une attitude, si pas engagée,au moins concernée.
Comme souvent, c’est les morceaux plus nerveux qui me plaisent (Le dîner) et ses observations toujours judicieuses (Les épices du souk du Caire, Le méchant de James Bond).

Chanter le quotidien, voilà le créneau de Bénabar. Et comme le talent de notre pote Bruno (Il est fatalement un pote, même s’il ne nous a jamais vus) est indéniable, on se réjouit, avec en prime un chant d’amour à Bruxelles (il a habité Saint-Josse et a survécu).

Bon, quelques différences avec les autres albums : les orchestrations sont un peu plus passe-partout (sauf, peut-être Les épices du souk du Caire). Moins de flamboyance à la Majorette en vue. On reste sous le label parfois infâmant ’chanson française de qualité’. Mais on a des attentes fort différentes vis-à-vis d’un auteur francophone. On ne demande qu’une chose : quelques chansons de plus du même tonneau. En voilà donc je suis content (et Fred aussi le sera, je suppose).

Un bon point aussi pour le morceau caché (Christelle est une ordure) qui est beaucoup plus brut mais assez réjouissant. Dernier conseil avant de vous laisser partir : N’oubliez pas de le voir en concert. (M.)

    Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

  • Bird Voices - Mirage

    Si le hip-hop est hégémonique, ce n’est pas la seule voie pour mêler écriture et musique comme le confirme brillamment le duo de Montpellier sur son premier album. Ce qu’on peut dire tout de suite est qu’on apprécie cette poésie naturaliste. Il est toujours difficile de dire précisément pourquoi. C’est entièrement au premier degré mais jamais sentencieux et musicalement, ces vignettes se distinguent (...)

  • Nicolas Jules – Carnaval Sauvage

    On vous voit, ceux qui forcent leur originalité, les as du marketing, ceux qui copient en moins bien. Et Nicolas Jules n’est pas dans votre camp. On lui donnait par boutade rendez-vous à cette année en parlant du très bon Yéti et il a tenu parole. Si on avait tout de suite apprécié les deux albums précédents, celui-ci marque encore plus sa singularité et se présente comme plus qu’une confirmation. (...)

  • Garden With Lips - Magnolia

    La transitivité simple qui veut que les amis de nos amis soient aussi nos amis connait certes quelques ratés mais reste une base solide. C’est lacollaboration avec Centredumonde sur un bel EP qui nous avait signalé Garden With Lips et l’occasion est belle de se frotter à un album complet. Surtout que comme on va le voir, la découverte est de taille.
    On commence par un instrumental languide, que (...)

  • Vincent Delerm – Comme Une Histoire Sans Paroles / Bozar 04/11/2022

    C’est souvent la réédition d’albums que l’on croyait moins vieux qui nous fait prendre conscience du temps qui passe. Mais pour célébrer les 20 ans de la sortie de son premier album, Vincent Delerm ne s’est pas contenté d’une édition augmentée d’inédits mais d’un petit paquet comprenant un livre et des goodies (du brol en bon belge), un album de versions instrumentales et un long album de documents sonores. (...)