Accueil > Critiques > 2023

Claude - Bientôt La nuit (EP)

mercredi 19 avril 2023, par marc


Oui, on peut être traumatisé par un kebab. Surtout quand il y a un mec dedans et qu’il chante. C’est via quelques clips délirants qu’on a pris connaissance de cet artiste singulier et qu’on en attendait une dose supplémentaire. Evidemment, la surprise n’est plus là pour cet EP mais on sait qu’on s’installe pour longtemps.

Mêler electro et une chanson française presque traditionnelle est compliqué à réussir, sans quoi Stromae serait supportable. Il faut réussir sur les deux tableaux, certes, et puis réussir la fusion aussi. C’est le cas ici avec des instrus qui flirtent avec une house bien ficelée et sans compromis et un chant franc et direct, mis très en avant et qui roule les ’r’ parce que chanter comme dans les années ’50 c’est très 2023.

Blague à part, on a tout de suite été séduits par le ton un rien mélancolique mais jamais plaintif et un entrechoquement entre fond et forme qui fait des étincelles. Résultat, Les Accords de Lenny en chanson d’amour paradoxale et sincère c’est simplement beau alors il peut se déguiser en superman. On dépasse la gaudriole et il sait y faire pour installer une vraie émotion. Non, ce n’était pas évident avec le kebab humain. Sans doute que placer ce morceau à la fin n’est pas anodin, d’ailleurs, il faut entrer dans cet univers avant de planter l’uppercut.

Avant de vous laisser en compagnie de clips insensés qui vont forcément vous plaire, on précise que c’est une découverte du label indépendant parisien Microqlima à qui on doit L’Impératrice, Isaac Delusion ou encore Pépite. On passerait trop de temps à comprendre pourquoi on apprécie tout ça mais on doit participer à la légitime diffusion de Claude. C’est une mission qui en vaut la peine.

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

1 Message

  • Claude - Bientôt La nuit (EP) 19 avril 2023 22:46, par Laurent

    Haha, on est quasi synchro sur celui-là (j’en parlerai dès minuit) et on se retrouve sur un certain nombre de sous-thèmes. Mots-clés : kebab, trauma et sincérité. ^^

    Merci en tout cas pour la découverte, ce garçon propose un univers vraiment captivant.

    repondre message

  • Bertier – Machine Ronde

    L’essoufflement est un phénomène bien connu en musique. Un des mécanismes pour le contourner est de s’entourer. Autour des deux membres fixes du projet (Pierre Dungen et Lara Herbinia), il y a toujours eu une effervescence créative, ce qui leur permet non seulement d’évoluer mais de présenter avec ce quatrième album une sorte de synthèse et leur opus le plus abouti et enthousiasmant.
    Chanson (...)

  • Louis Arlette – Chrysalide

    Si on ne connait pas encore très bien Louis Arlette, on peut dire que le patrimoine a une grande place dans sa vie. Après avoir revisité le volet littéraire sur un EP de mise en musique de poésie française, les thèmes de ces morceaux vont chercher des allusions historiques. Mais le ton a changé, radicalement. Si l’EP se voulait iconoclaste et l’était peu (ce qui n’est pas un problème en soi, (...)

  • Kloé Lang - Ce Que La Nuit (EP)

    On ne connaissait de Kloe Lang que des reprises de Barbara et Janis Joplin qui étaient à la base d’un spectacle. Et on avait eu envie de savoir ce qu’elle avait dans le ventre en tant qu’autrice. Cet EP propose Aimez-Moi présent sur l’album précédent et ce morceau plus déstructuré n’est pas typique de ce qu’on entend ici.
    Première chose à signaler, on ne retrouve ici aucune ressemblance littérale avec (...)

  • Centredumonde - Ubac (EP)

    La critique est aussi une lutte perdue d’avance contre la marche du temps, maintenant qu’il est des nôtres, Centredumonde le sait aussi. Il avait déjà évoqué en parlant du moins marquant dernier Daho de cette anecdote d’un cactus écrasant celui qui lui a tiré dessus. Sur ce nouvel EP, il imagine un parcours à ce personnage. On retrouve donc ici quelques losers qui ne se donnent même pas la peine d’être (...)