Accueil > Critiques > 2023

Claude - Bientôt La nuit (EP)

mercredi 19 avril 2023, par marc


Oui, on peut être traumatisé par un kebab. Surtout quand il y a un mec dedans et qu’il chante. C’est via quelques clips délirants qu’on a pris connaissance de cet artiste singulier et qu’on en attendait une dose supplémentaire. Evidemment, la surprise n’est plus là pour cet EP mais on sait qu’on s’installe pour longtemps.

Mêler electro et une chanson française presque traditionnelle est compliqué à réussir, sans quoi Stromae serait supportable. Il faut réussir sur les deux tableaux, certes, et puis réussir la fusion aussi. C’est le cas ici avec des instrus qui flirtent avec une house bien ficelée et sans compromis et un chant franc et direct, mis très en avant et qui roule les ’r’ parce que chanter comme dans les années ’50 c’est très 2023.

Blague à part, on a tout de suite été séduits par le ton un rien mélancolique mais jamais plaintif et un entrechoquement entre fond et forme qui fait des étincelles. Résultat, Les Accords de Lenny en chanson d’amour paradoxale et sincère c’est simplement beau alors il peut se déguiser en superman. On dépasse la gaudriole et il sait y faire pour installer une vraie émotion. Non, ce n’était pas évident avec le kebab humain. Sans doute que placer ce morceau à la fin n’est pas anodin, d’ailleurs, il faut entrer dans cet univers avant de planter l’uppercut.

Avant de vous laisser en compagnie de clips insensés qui vont forcément vous plaire, on précise que c’est une découverte du label indépendant parisien Microqlima à qui on doit L’Impératrice, Isaac Delusion ou encore Pépite. On passerait trop de temps à comprendre pourquoi on apprécie tout ça mais on doit participer à la légitime diffusion de Claude. C’est une mission qui en vaut la peine.

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

1 Message

  • Claude - Bientôt La nuit (EP) 19 avril 2023 22:46, par Laurent

    Haha, on est quasi synchro sur celui-là (j’en parlerai dès minuit) et on se retrouve sur un certain nombre de sous-thèmes. Mots-clés : kebab, trauma et sincérité. ^^

    Merci en tout cas pour la découverte, ce garçon propose un univers vraiment captivant.

    repondre message

  • Asia – Le Temps d’Aller Mieux (EP)

    A l’époque d’un premier album aux teintes folk en anglais qui nous avait beaucoup plu, quelques morceaux sortis discrètement (ou pas officiellement) avaient ouvert la voie vers la langue maternelle de la jeune Bruxelloise. On en avait brièvement parléd’ailleurs, manifestant une curiosité certaine. Le résultat est maintenant là, et on peut déjà dire qu’il plait aussi.
    Comme souvent, le changement de (...)

  • Trotski Nautique - Le Meilleur de A-Bas

    En musique, il est courant que les mots changent de sens. ’Pop’ ne signifie plus la même chose aujourd’hui qu’il y a 50 ans. Pareil pour ’alternatif’ qui a fameusement dévissé depuis les années ’80. Dans la démarche, ce qu’on entend chez Trotski Nautique (formidable nom...) est à placer dans cette filiation, même si les guitares maladroites ne sont pas de sortie.
    Sur le papier, c’est proposé (peu (...)

  • Françoiz Breut – Vif !

    Reconnaissable entre toutes, la voix de Françoiz Breut continue à nous faire voyager. Elle est tellement particulière et familière à la fois qu’elle peut s’accomoder de bien des contextes. On avait apprécié les atours plus synthétiques du Flux Flou de la Foule et cet album-ci se place dans cette lignée. Il faut dire que c’est la même équipe qui l’entoure, à savoir le claviériste Marc Mélia, le guitariste (...)

  • Nicolas Jules – La Reine Du Secourisme

    Jusqu’où s’arrêtera-t-il ? Practice makes perfect, tel est le dicton dans une langue non pratiquée par Nicolas Jules. Mais force est de constater qu’il le met en application avec un rythme de publication quasi annuel qui voit son œuvre se polir et se distinguer. Il se situe pour cet aspect-là dans le sillage du regretté Murat.
    Une musique n’est pas parfaite quand il n’y a rien à ajouter mais quand il (...)