Accueil du site > Musique > Eddie Vedder, Idole discrète

Eddie Vedder, Idole discrète

samedi 29 mars 2008

Discrète est probablement l’adjectif pour caractériser la carrière de Pearl Jam ces dernières années, tout du moins, vu par un non fanatique depuis ce côté de l’Atlantique.

Il en est de même pour celle de son front man, Eddie Vedder. Pourtant en signant la B.O. du film de Sean Penn, Into the Wild, ce dernier nous livre un perle folk-rock dans la veine des grands songwriters/ story tellers américains, Dylan, Cash et Neil Young pour ne citer qu’eux.

Cette brève ne voulant surtout pas prendre la place d’une critique - qui d’ailleurs est en gestation - mais souhaitant plutôt interpeler vos tympans, j’en viens donc au fait, et vous livre un extrait de cet album que j’use depuis quelques semaines :

Mon verdict sur le film est par contre beaucoup plus nuancé :
En effet sur la forme, Penn maîtrise effectivement son art et sait s’entourer. Ainsi image, mise en scène, direction d’acteurs, montage et bien entendu musique sont aux petits oignons.
Là où j’émetrai des réticences, c’est sur l’histoire en elle-même basée sur des faits réels, polémiqués encore à ce jour. Histoire de plus romancée et adaptée...
Plus de dix ans après les faits, on ne refera pas le match et chacun interprètera le dénouement de cette aventure comme il voudra, mais sachez que j’ai eu beaucoup de mal à voir l’intérêt de raconter cette histoire une fois la fin connue.

Fred

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0