Accueil du site > Musique > 2011 > Coldplay - Mylo Xyloto

Coldplay - Mylo Xyloto

mercredi 26 octobre 2011, par Laurent

Flagrant délit


Le problème de Coldplay, c’est qu’au bout d’un moment ça allait nécessairement commencer à se voir... Dès “Parachutes” – bel album au demeurant – il semblait évident que le groupe voulait vesser plus haut que ses sphincters. Avec “A Rush of Blood to the Head”, cependant, au moins Coldplay donnait-il des moyens à ses ambitions. Et puis, syndrome d’Oasis – dit aussi du « difficile troisième album » – et début d’une boursouflure sans vergogne : des gimmicks en lieu et place de lignes mélodiques, des « wo wo wo » pour seules harmonies. Le style Coldplay s’était forgé en misant tout sur ses propres limites. Sous cet enfer pavé, une intention évidente : devenir U2 à la place de U2.

Comme U2, Chris Martin et ses sbires ont fait appel à Brian Eno quand il s’est agi de se réinventer à l’heure du quatrième album. Sans révolutionner leur rock de gendres idéaux, “Viva la Vida or Death and All His Friends” avait le mérite de déranger légèrement leur mise en pli. Vaguement plus aventureux, les Londoniens ont malheureusement reçu le mauvais message quand Viva la Vida – la chanson – s’est vu décrocher la timbale. Il fallait évidemment que ça tombe sur le seul morceau vraiment insupportable du disque. Du coup, toujours nourri par ses projets d’hégémonie, le groupe ne voyait aucune bonne raison de ne pas explorer cette veine facile.

Et voilà 2011 où, ta-daaa, Coldplay révèle le single annonciateur de son cinquième effort. Dès les premières notes d’Every Teardrop Is a Waterfall, double constat. D’abord, on a bien envie de chanter « ritmoooo, ritmo de la noche » – déjà, en soi, un emprunt au non moins fameux I Go to Rio de Peter Allen. Ensuite, ben... ça y est, ça se voit là. Le doute n’est plus permis : Chris Martin s’en fout. Il se fiche comme d’une guigne de faire de la pop FM en conserve, d’écrire des afféteries qui feraient presque honte à Keane et de les chanter dans des accoutrements grotesques. Au fond, et il faut leur reconnaître cette force, les mecs de Coldplay ne prennent rien de tout cela au sérieux.

À la limite, il faudrait les imaginer en train de se marrer à l’idée que leurs délires arcs-en-ciel font un tabac. Après son quatrième album, U2 avait encore un “Joshua Tree” et un “Achtung Baby” en réserve. Les Coldplay, eux, ont préféré passer d’emblée en mode radoteur et démago. Leur coup d’audace sur “Mylo Xyloto” ? Avoir invité Rihanna sur Princess of China. Quel pari fou... On sait Chris Martin proche de Kanye West et Jay-Z, donc la connexion semble a priori logique. Sauf que là, on parle de la cantinière du régiment, la princesse de la soupe en gros. Et si ses vocalises peuvent se conjuguer à la musique des rappeurs précités, ici le crossover tourne court.

Mais Brian Eno cautionne. Mieux : il cosigne, donnant à Codplay des pistes sonores qui ont servi de terreau à la germination de “Mylo Xyloto”, album dont seul le titre est énigmatique. Le projet, lui, est limpide : orienter les élans créatifs vers l’animation des stades. Comme des chauffeurs de salles bourrées à craquer de moutons de Panurge, des G.O. pour le grand Club Med du rock propre sur lui. Sur Paradise, on croit déjà entendre les applaudissements de la foule conquise, on voit les bras se balancer dans les airs. Et ces « wo wo wo », si quelqu’un pouvait leur dire ! Charlie Brown, Don’t Let It Break Your Heart,... même combat. C’est sûr, Coldplay fait ça mieux que personne et il est toujours réconfortant de savoir qu’on excelle dans un domaine. Mais franchement, ces garçons n’avaient-ils pas le potentiel pour se lancer d’autres défis ? À vaincre sans péril, n’est-ce pas...

Au besoin, on n’aurait pas craché sur une conversion électro-pop dans la lignée de Hurts Like Heaven. Plutôt sympathique, au même titre que Major Minus et sa guitare – à la The Edge, ben voyons – aiguisée à souhait. On peut d’ailleurs noter que l’instrument de Jonny Buckland est largement mis en avant, au détriment d’un piano qui aurait sans doute par trop encombré le showman Martin. Et ce même sur les ballades qui, en toute objectivité, rivalisent de platitude (Us Against the World, U.F.O). Il y avait bien Moving to Mars pour relever la tête sur l’EP qui a précédé l’album mais, pas de chance, Coldplay n’a pas jugé bon de l’inclure ici, préférant mettre en avant le pénible Up in Flames.

C’est trop facile de dire du mal de Coldplay. Pourtant, malgré leur côté tête à claques, cette critique n’a rien d’un défouloir. Force est de constater d’ailleurs que sur cinq albums, le groupe en a réussi deux et demi. Seulement, sans snobisme ni pose intello, n’ayons pas peur d’affirmer qu’il signe avec “Mylo Xyloto” un manifeste je-m’en-foutiste, un disque gluant fait par des dilettantes en pleine conquête du monde. À la fois modeste dans la conscience de ses lacunes et pompeux de par ses ambitions outrancières, “Mylo Xyloto” ne pourra rien faire pour se cacher, et passer pour ce qu’il n’est pas. Non vraiment, les gars, ce coup-ci ça s’est vu...

Article écrit par Laurent

Share on Facebook

Répondre à cet article

17 Messages de forum

  • Coldplay - Mylo Xyloto 27 octobre 2011 10:19, par V

    Tout à fais d’accord avec toi !
    J’espère juste que le virus ne va pas se répandre à d’autres groupes...Affaire à suivre.

    Répondre à ce message

  • Coldplay - Mylo Xyloto 27 octobre 2011 13:17, par phil

    Je dis ça, je dis rien mais la chronique qu’Hugo Cassaveti fait de cet album sur ’Telerama.fr’ est pompée sur la votre.

    http://www.telerama.fr/musiques/myl...

    Répondre à ce message

  • Coldplay - Mylo Xyloto 5 novembre 2011 14:07, par Flaka

    Je vais simplement commencer par citer Will Champion :

    Will : "Mylo Xyloto reflète bien nos influences du moment et notamment les musiques urbaines comme le hip-hop ou le dubstep. Un courant très populaire qui dégage beaucoup de puissance et qui nous inspire en tant que groupe de rock. Ça s’entend, je crois, sur des morceaux comme “Princess of China”, “Paradise” ou “Up in Flames”. Et puis il y a aussi cette dimension électro que nous apporte Brian Eno à la production et qu’on retrouve sur “Every Teardrop is a Waterfall”, un titre dont la montée en puissance évoque la dance music."

    C’est vrai, on sent les influences d’autres groupes. Influence toutefois, n’est pas synonyme de copie. Il reste toute une mélodie à faire, et comme par hasard (ou par talent ?) celles de Coldplay sont souvent très bonnes. Le titre Mylo Xyloto envoie des sonorités à la Phoenix, Every Teardrop is a waterfall renvoie à la mode électro avec un beat puissant. Et ne faut-il pas rappeler que le pays de l’électro n’est autre que la France grâce au succès mondial de ses DJ. Alors que Coldplay emprunte à l’électro, ça ne me gêne pas plus que ça.
    Us against the world ne renvoie à rien d’autre qu’aux deux premiers albums.

    Et je pourrais continuer et faire des comparaisons 1 à 1 des albums et des titres, pour être plus convaincant, mais je ne suis pas un critique (et je suis fainéant).

    En fait, en lisant Will Champion, on se rend simplement compte que ces artistes sont aussi des humains avec des goûts (affirmation basique certes, pourtant les critiques semblent l’oublier), et par conséquent, pas cantonné à cuisiner la même sauce à son public (Mylo est différent de Viva la Vida, si, si on a suffisamment écouté Coldplay on le voit très bien).

    C’est vrai qu’il y a des modes, je ne suis pas personnellement le genre à me jeter dans toutes celles qui naissent.

    Mais une chose est sûre, les reproches qui sont fait ici à Coldplay ( d’exploiter la mode et de faire des titres "commerciales") sont valables pour tous les grands groupes, pour peu qu’on ait les connaissances musicales suffisantes (même les Beatles par exemple). Les critiques se perdent et confondent mode et commercial, sans en saisir la différence. Ils n’exploitent pas la mode, ils en aiment certaines composantes et les intègrent. Quel reproche peut-on faire à ça ? La volonté de faire différent est louable mais, loin de produire toujours quelque chose de meilleur. Et pour ce qui est de faire du différent un succès chez Coldplay, c’est parfaitement réussi. Oui, leur premier opus en était un exemple, leur second aussi, mais en fait, pour peu qu’on soit musicien, artiste ou simplement une personne ouverte avec un recul constant par rapport aux choses et pas entravé par un trait sentimental du caractère qui défit la raison (ex : mode = pas bien, rap = pas bien...), on sait que dans chaque album Coldplay n’a pas seulement retranscrit ses goûts pour la mode dans tous ses titres, mais s’en ait toujours réservé un qui soit du "pur Coldplay", ou qui soit un retour aux origines.

    Il y a un fait indéniable. Lorsque l’on fait cet amalgame mode/commercial et qu’on a tendance à rejeter tout ce qui peut être nouveau (moeurs, comportements, styles...), c’est qu’on vieillit.

    Bien sûr, tout ce qui vient n’est pas meilleur, mais gardez en tête qu’être ouvert, c’est être jeune. Coldplay ne mérite pas autant de critiques négatives. C’est un groupe d’ami soudé, qui a fait la part des choses, mais dans la vie personnel de ses membres (pas de drogue, pas 15 femmes par membres...).

    Mais même si je ne suis pas d’accord, c’était enfin une bonne critique d’un niveau plus élevée que d’habitude.

    Répondre à ce message

    • Coldplay - Mylo Xyloto 7 novembre 2011 13:43, par Laurent

      Très brièvement : je les trouve très sympa les mecs de Coldplay, vraiment des chouettes types, rien à redire là dessus.

      Cela étant, je ne leur reproche pas (vraiment) de faire des titres commerciaux... je leur reproche surtout de pas trop se creuser la tête, de ne prendre aucun risque, enfin bref d’être je-m’en-foutistes au possible. Il me semble que leur public mérite un peu mieux que ce genre de traitement, et qu’eux-mêmes en tant qu’artistes sont surtout en train de prouver qu’ils n’ont pas des masses de ressources en stock.

      Merci en tout cas pour ton message qui a le mérite de relancer un peu le débat !

      Répondre à ce message

      • Coldplay - Mylo Xyloto 9 novembre 2011 16:44, par Discographie Coldplay

        J’ai écouté ce nouveau disque, comme j’ai pu le faire avec le reste de la discographie Coldplay depuis 2000 et Parachutes.
        Comme d’habitude, cette première écoute n’a rien livrée.
        Je sais qu’il va falloir plonger dedans tête baissée et que ce cinquième opus finira par se révéler comme les autres.

        Voir en ligne : Discographie Coldplay

        Répondre à ce message

        • Coldplay - Mylo Xyloto 12 novembre 2011 15:34, par Mathusalem

          Je dois bien avouer être d’accord avec Laurent…
          A la sortie de « A Rush Of Blood… » Télémoustique titrait « Coldplay…Le nouveau Radiohead ? ».
          Ce à quoi Thom Yorke répondit fort à propos… : Je leur souhaite un excellent « Kid A ».
          …Qu’on attend toujours de la part de nos quatre intrépides amis par ailleurs.
          Parce que, en matière de prise de risques, il fallait oser le faire, ce « Kid A »…
          Tout serait donc une histoire de subtil équilibre entre stabilité et changement ?
          Je comprends très bien les fans de Coldplay, je trouve simplement dommage que ce genre de musique, désormais (Car cela n’a pas toujours été le cas), aseptisée, puisse encore autant faire l’unanimité.
          Là où je me permets de rectifier (Gentiment) le tir, c’est lorsqu’on évoque les Beatles. En matière de remise en question, ils avaient pourtant fait fort, nul besoin pour eux de suivre les modes, ils se sont juste contentés de les créer, en effet, sortir deux OVNIs comme « Revolver » et plus tard « Sgt Pepper… » Tout en renonçant à la scène et aux chansonnettes pour midinettes (Deux ans avant « Tomorrow Never Knows », ils en étaient encore à « She Loves You »)…Il fallait oser tout de même.
          Les Stones, à la limite, pourraient être accusés d’avoir été des spécialistes en matière de saut dans des trains en marche, (« Their Satanic Majesties Request »… en plein psychédélisme et « Some Girls » en pleine vague disco par exemple) Cependant ils ont conservé toute leur carrière cette aura subversive et légèrement diabolique, qui sied si bien au Rock basique et vintage (D’une autre époque aussi) Qu’ils persistent à pratiquer encore et encore jusqu’à l’auto parodie, ou la satiété financière, c’est selon…Et que Coldplay, dont les membres, gendres idéaux bien gentils et propres sur eux n’auront jamais…Mais sortons de cette parenthèse paléolithique…
          Pour tout vous avouer, j’ai adoré « Parachutes » et « Rush Of Blood… » Et ai donc, dans une même mesure, ignoré, plus par déception vis-à-vis de ce cruel manque d’audace, le reste de leur discographie…
          Au risque de sombrer dans la métaphore fromagère, il me semble que Coldplay joue le même rôle, dans le macrocosme musical actuel, que jouerait le Mini-Babybel dans la sphère des gastronomes affineurs : un truc sympa, comique, consensuel,glissé en vitesse dans les boîtes à tartines, mais vite mordu, avalé,oublié, sans goût, sans arrière goût, en sacrifiant (Pour certains, pas tous, heureusement) L’esprit de découverte sur l’autel de la valeur sure…En fin de compte, était-il nécessaire de déblatérer autant sur le thème de la réussite mercantile de l’exploitation d’une certaine forme de routine émotionnelle ?...Je n’en suis pas convaincu, après tout chacun son truc, mais je poste quand même, tiens…Maintenant que c’est écrit, autant que ça serve…Bonjour chez vous.

          Répondre à ce message

          • Coldplay - Mylo Xyloto 12 novembre 2011 16:19, par Laurent

            Ta métaphore fromagère m’a particulièrement parlé ! ^^
            Comme quoi je suis la proie de tous les mercantilismes, j’irais bien, sur ce, à la supérette pour m’acheter quelques crèmeries éphémères...

            Sinon, je pense que cette attente du "Kid A" de Coldplay risque bien de se prolonger aussi longtemps que Chris Martin et consorts auront peur de la douleur et du conflit. Il faut souffrir pour être bon... (ou pas ?)

            Répondre à ce message

            • Coldplay - Mylo Xyloto 21 novembre 2011 18:33, par marie

              Aucun d’entre vous ne parle du côté humain et profond du groupe vous avez rien compris............

              Répondre à ce message

              • Coldplay - Mylo Xyloto 30 décembre 2011 23:43, par vaati76

                Absolument d’accord.
                Je trouve la critique juste lamentable et elle me piquait les yeux au fur et à mesure que j’avançais, tellement outré par les &* !$µ que certains peuvent écrire. Je ne suis pas un grand fan de coldplay, mais leur dernier album a vraiment du mérite, c’est peut-être pas leur meilleur album, mais il n’en reste pas moins agréable à écouter.
                Bref, vraiment c’est honteux de voir ce que certaines personne peuvent cracher comme venin. En attendant ce sont EUX qui sont connus, pas le petit rédacteur qui ne se sent plus avec son pseudo style critique.

                Répondre à ce message

                • Coldplay - Mylo Xyloto 5 février 2012 02:54

                  Tout a fait d’accord..certains n’ont rien d’autres a faire que de se masturber l’esprit avec des critiques censées élever l’esprit,confronter les idées,mais qui sont ces critiques pour descendre ainsi des artistes ?rien !et c’est une insulte pour ceux qui aiment cet album.il n’y a pas de verité absolue.a quoi ca sert de tt intellectualiser ?la vraie intelligence est l’ouverture d’esprit,l’adaptilbilité,et la capacité a etre en accord ac soi meme et a se laisser aller a ses emotions.ceux qui passent leur temps a critiquer ne prennent meme plus le temps de s’emouvoir..bref,moi et bcp d’autres sont transportés par cet album de coldplay et les autres.ca nous parle et revelent en nous de merveilleuses sensation,et ce completement independament d’un eventuel effet marketing.c’est juste la magie et la beauté de la musique et de l’art en general.cet album ns touche et dc reussi et profond a travers notre ressenti !parlez un peu + ac votre coeur et arretez d’affirmer des verités qui ne sont pas valables pr d’autres.je respecte que vs n’aimez pas ms je vs trouve un brin sarcastique et trop terre a terre.respectez le simple fait que certains s’envolent a la simple ecoute de cet album.mon discours semble niais et tanpis si aujourd’hui le fait d’etre reveur est ennyeux,..soit,aucune critique,theorie intellectuelle,tant constructive soit elle par rapport a la mienne, n’enlevera la magie et la sensation que me procurent les sons,les paroles,l’ambiance qui m’invite aux voyage,le reve..et j’en passe a l’ecoute d’un vrai groupe de talent pure qu’est codplay !

                  Répondre à ce message

                  • Coldplay - Mylo Xyloto 8 février 2012 01:16, par Mmarsupilami

                    Je suis d’accord avec le dernier message...

                    Répondre à ce message

                    • Coldplay - Mylo Xyloto 8 février 2012 13:20, par Mmarsupilami

                      Quoique...
                      Ca se discute !

                      Répondre à ce message

                      • Coldplay - Mylo Xyloto 9 février 2012 11:57, par STIKO

                        C’est beau un fan qui défend son groupe !
                        Quoique...

                        Répondre à ce message

                        • Coldplay - Mylo Xyloto 9 février 2012 22:33

                          Quoique..et,..?!Vous avez le droit de ne pas aimer...je respecte..je suis par contre loin d’etre une fan aveuglée.j’exprime juste mon feeling,mes sensations,ce que ca me procure,et comme le dit bien la chanson scientist,’aucune science et aucune theorie ne parlent + fort que mon coeur’..Et tanpis si ca fait bisounours.Je m’en fous d’etre as been où dans ce monde la mode est d’aller a contre courant..les gens comme moi passent pour des moutons et pourtant,je me rends compte que cest nous qui formons l’exception et la majorité bien pensante qui passent leur vie a etre contestataires et aigris.Moi,je sais encore me rejouir de choses simples,et suis juste contente si qn arrive a s’emouvoir pour une musique,un film,un livre,un paysage,et tanpis si moi j’aime pas,tant que ça rend heureux qn et que ca lui parle.Je sui anti fan,j’ai horreur des hysterique qui s’identifient a des gens quils ne connaissent pas juste pour faire bien..moi,j’aime juste leur musique et je m’identifie juste a leurs sons..ou est le mal ?parce que certains n’aiment pas et font une analyse poussée,genre ils parlent de la derniere theorie politique du moment ou se prennent pr les critiques intelectuelles digne du 7è art,ceux qui aiment passent pr des cons..j’ai pas bsoin de ce site pour etaler ma culture et ma science.je garde ca pour mes proches,je n’exprime que mon ressenti,ne cherche a defendre personne,les gouts et couleurs sont dans la nature..

                          Répondre à ce message

                          • Coldplay - Mylo Xyloto 3 mars 2012 00:48

                            Bien d’accord avec vous !

                            Si il y a bien une chose que je ne comprend pas, c’est cet entêtement de la part de certains de vouloir exprimer, de clamer haut et fort qu’ils ont détesté une production. Franchement, cela vous rapporte quoi ? Vous dites "Coldplay ne font que de la musique de merde" si cela n’est pas clairement écrit, cela est largement sous entendu ! Et alors ? Vous n’avez jamais écouté qu’un album et ? Vous n’avez pas aimé la direction qu’ils ont prit ? Tant pis pour vous, et tant mieux si les autres aiment ! La musique et l’art en général, passe par un sentiment, cette petite étincelle qui vous dit d’emblée "J’aime, j’aime pas". En somme, les goûts et les couleurs ne se discutent pas...

                            Je suis au courant de cette image de mouton qui puisse être véhiculé de mon message, mais pour moi, créer un album qui suit une trame différente de ce qui a déjà été fait n’est pas une marque d’essoufflement. Pour ma part, je ne trouve pas que cet album soit le meilleur qu’ils aient réalisés, je l’admet, mais il n’est pas aussi nul que vous l’affirmez ! On sens les différentes influences dans cet album, il est certes différent mais après, soit vous êtes emballés ou non, cela ne se discute pas ! Ils pouvaient très bien garder leur manière d’écrire mais ils on joués la carte dangereuse du changement, ce que peu de groupes ont tentés, peut être que ce n’est pas la bonne voie mais ce choix revient à vous. Après, il y a aussi le background, est ce que par le passé vous ne les aviez pas déjà hués ? Est ce que ce n’est pas simplement cette image qu’ils renvoient qui vous déplaît tant ? Où est ce seulement leur manière de faire de la musique qui vous rebute ? Je suis un tantinet bisounours, naïve sûrement, mais c’est ma façon de voir les choses et je l’applique à chaque artiste. Même à ceux que je hais. En attendant, ils ont derrière eux un soutien de la part de leur fans, moi y comprit. Ceux qui sont fans de la première heure, depuis Parachutes, ceux qui le sont devenu plus tardivement.

                            Pour ce qui est de cette accusation de ne faire que des chansons commerciales, allons, ce n’est pas sérieux ? Il suffit juste d’ouvrir les yeux et de regarder tout autour de soi, de regarder même les plus grande références du passé. Une chanson est souvent utilisé pour véhiculer un message, quel qu’il soit, et est destiné à être vendu. Les Beatles sont passés par là, U2, Rolling Stones... les noms sont nombreux !

                            Dernière chose, le surnom de "successeur de Radiohead" a été donné par la presse. Jamais ils ne l’ont réclamé, c’est comme d’habitude une étiquette que l’on vous colle et que vous êtes obligés de subir. Comme pour beaucoup d’ailleurs.

                            Répondre à ce message

  • Coldplay - Mylo Xyloto 21 mars 2012 01:50, par Parachutes

    Article très très pertinent et très bien rédigé. Bravo !!

    Fan inconditionnel des 2 premiers albums emplis de nostalgie et de poésie, j’attends toujours (quoique sans réel espoir) qu’ils récupèrent l’âme et la finesse de leur début.

    Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0