Accueil du site > Musique > Concerts > Nuit Botanique, 09/05/2008

Nuit Botanique, 09/05/2008

dimanche 11 mai 2008, par Marc

Un peu de tout


Tous les ans on y a droit et cette fois encore on n’y a pas coupé. Un soir des Nuits Botanique voit toutes les salles s’ouvrir. La formule est plaisante, comme un petit festival et laisse une grande place à la découverte.

Il a beau être déjà 20h, c’est encore tôt un jour de semaine et le temps incite plus à la terrasse qu’à la visite d’endroits de concerts fermés, fussent-ils climatisés. On commence dont par les énervés de Forward Russia !. L’abattage du chanteur est louable, les morceaux rentre-dedans mais en entendant l’album, on sentait l’envie de faire quelque chose de plus new-wave. Ce groupe a servi d’expérience à Paul Epworth (producteur de Futureheads, Bloc Party, Maximo Park, he Rakes, etc...) mais n’est pas transcendant, par la faute de compositions trop peu marquantes.

Le premier grand coup sera frappé par Of Montreal. Le kitsch poussé aussi loin, autant assumé, est vraiment délectable. Si on ajoute un tout bon répertoire, tiré principalement de l’inégal mais souvent jouissif Hissing Fauna, Are You The Destroyer ? fait le reste. Le groupe donne autant à voir qu’à entendre et ferait passer Katerine pour une fête de patronage. Mais comme musicalement tout est absolument en place, rien à redire, on passe un grand moment. Pas de The Past is A Grotesque Animal (un de mes morceaux préférés tous genres et époques confondus) ? Pas grave, on a la banane pour le reste de la soirée.

Genre de super-groupe formé de membres de diverses provenances (Melon Galia, Soy un Caballo, etc...), VO prend place dans la Rotonde. Malheureusement, leur musique impeccablement composée et interprétée ne décolle jamais. J’ai l’impression de voir une musique de film sans les images. Dommage, mais à rattraper sur album sans aucun doute.

L’occasion est belle d’aller voir la fin de Two Gallants. Les deux comparses sont tous deux à la guitare acoustique quand j’arrive pour proposer des morceaux récents dans une veine purement acoustique. Mais je ne rate pas leur dantesque Last Cruces Jail, leur monument de folk énervé. I keep you in my collection of regrets y est-il dir. Meuh non.

Mais le morceau de résistance est encore à venir. Alléché par un commentaire de Laurent sur radiolibre confirmé par Benjamin (qui n’arrivera pas à me semer en cette soirée), on va garnir la Rotonde pour Get Well Soon. Et là, on déguste. Le quintette Allemand est sans aucun doute ma découverte de ces Nuits. Si vous aimez un rock sombre enrichi de cuivres et de cordes, c’est absolument immanquable. Il ne manque rien, pas même un morceau somptueux, montant et descendant, où les paroxysmes se succèdent. Je sais maintenant qu’il s’agit de I sold my hands for food so please feed me. On gagne donc un groupe dans la catégorie des indispensables. Evidemment, une critique de leur album tombera très bientôt dans ces colonnes. Sans faute. Le public, crétin comme jamais, quitte la salle pendant le concert. L’envie d’aller voir les joyeux drilles de I’m From Barcelona ? Sans doute, mais quitter un tel moment d’intensité ne se justifie pas. Un groupe culte est un groupe peu connu mais adulé par une minorité. Ce destin pend-il au nez de Get Well Soon ? Trop tôt pour le dire mais si ce site vous plait, vous n’allez pas en rater une miette.

Evidemment, voir la fin d’I’m From Barcelona dans la foulée, c’est rude. L’album est bon, mais il a déjà deux ans et leur statut de tête d’affiche pose question. Mais avec un tout bon Of Montreal et la découverte de Get Well Soon, la soirée valait la peine d’être vécue.

Forward Russia

of Montreal

VO

Two Gallants

Get Well Soon

Comme d’habitude, un petit supplément est ici

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

5 Messages de forum

  • Nuit Botanique, 09/05/2008 18 mai 2008 11:16, par Laurent

    Content de voir que Get Well Soon fait des émules ! Vivement leur retour par chez nous, qu’on puisse les vénérer comme il se doit (sans "crétins" et en version longue)...

    Répondre à ce message

  • Nuit Botanique, 09/05/2008 22 mai 2008 00:05

    "Un groupe culte est un groupe peu connu mais adulé par une minorité." C’est profond dis donc... Mais bon, c’est ton avis sur ta page web, j’veux pas t’emmerder longtemps avec ça.
    Sauf que tu es condescendant ("Le public, crétin comme jamais"), alors je me permets de souligner le fait que tu commences bien : "MA découverte de ces Nuits.", "SI vous aimez un rock sombre enrichi de cuivres et de cordes" ; pour finalement reprocher aux autres de ne pas avoir ta sensibilité. Troublant.

    On peut flasher sur des trucs peu reconnus, sans pour autant trouver ça navrant et noyer son fatalisme dans le mépris des gens : qu’est-ce que ça peut bien foutre ?

    Répondre à ce message

    • Nuit Botanique, 09/05/2008 23 mai 2008 12:55, par Marc

      Cher ano,

      C’est en effet une réaction à chaud pas très glorieuse, mais bon, c’était sur le coup d’une drôle d’impression. Celle d’assister à un grand moment de musique que ne partageaient pas les gens. Le principe même de la soirée était la découverte, donc encourageait les pérégrinations, mais bon, j’aime partager et voilà, je m’attendais à ce que plus de monde ’accroche’ à ce concert. La salle s’est vraiment vidée alors que l’intensité était incroyable. Et puis, ce n’est pas non plus un groupe difficile d’accès. Il est difficile d’avoir un coup de foudre sans être préparé pour, disons Villallobos ou A Place To Bury Strangers, mais ce n’était pas le cas.

      Voilà quoi (phrase définitive et lourde de sens)...

      Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0