Accueil > Critiques > 2020

In Lakesh - Home (EP)

lundi 25 janvier 2021, par marc


Certes, une reprise ne donne qu’un aspect d’un groupe et pas sa totalité mais c’est via ce biais qu’on ait découvert In Lakesh via une relecture d’A L’Envers A L’Endroit de Noir Désir . Donc quand une sortie s’est présentée, il fallait profiter de l’occasion pour faire tourner le bon plan. Parce que le trio de multi-instrumentistes bruxellois confirme avec ce second EP les belles dispositions qu’on avait soupçonnées.

Il se dégage toujours un parfum indéniable de rock alternatif des années ‘90, un peu tortueux, un peu torturé, avec des moments d’apaisement. Silence renvoie à des choses qu’on avait aimé par le passé comme White Note, avec une émotion qui affleure.

C’est à la lisière du rock instrumental parfois, les mélodies vocales ne mènent pas les morceaux. Même s’ils assurent de ce côté-là (la reprise susmentionnée est catégorique à cet égard), on préfère quand ils varient leurs climats et tempos, se servant de choeurs comme support (Upon a Shore). La solidité indéniable peut aussi se détendre d’envolées plus aériennes (Home) et quand ils se frottent au français avec succès, Laura profite d’une petite remontée qui ajoute juste le peps qu’il faut. Bref, on est convaincus par ce groupe au patronyme maya et on attend la suite de pied ferme.

    Article Ecrit par marc

Répondre à cet article

  • Asia – Le Temps d’Aller Mieux (EP)

    A l’époque d’un premier album aux teintes folk en anglais qui nous avait beaucoup plu, quelques morceaux sortis discrètement (ou pas officiellement) avaient ouvert la voie vers la langue maternelle de la jeune Bruxelloise. On en avait brièvement parléd’ailleurs, manifestant une curiosité certaine. Le résultat est maintenant là, et on peut déjà dire qu’il plait aussi.
    Comme souvent, le changement de (...)

  • Oootoko - Oootoko

    l y a plusieurs expressions qui attirent immédiatement notre attention. Et big band n’en fait pas vraiment partie. Mais il faut reconnaitre que les effectifs pléthoriques sont aussi une belle façon de susciter l’ampleur. C’est précisément ce qui rend Oootoko immédiatement sympathique.
    Impossible donc de valablement tenter le jeu des étiquettes. Même le terme générique de ’musique instrumentale’ ne (...)

  • Ultra Sunn - US

    Suivre des artistes, découvrir de prometteurs EP et puis écouter leur premier album qui confirme tout le potentiel soupçonné, c’est vraiment un des plaisirs de cet étrange hobby. Et dans les EP qui nous avaient vraiment plu (et pas qu’à nous si on en juge par l’ampleur de leur tournée), le duo bruxellois se plaçait assez haut. Gaelle Souflet et Sam Huge nous reviennent donc US qu’ils ont écrit, (...)

  • Dan San - Suite

    On se doutait bien à l’écoute de l’excellent Grand Salon que l’évolution de Dan San n’était pas temporaire. En clair, ils ont un plan. Rappelons que pour les autres envies, les membres font aussi partie de formations comme The Feather, Pale Grey ou Condore. Donc, quand ils reviennent au camp de base, c’est pour se donner les moyens de converger ensemble vers un style identifiable. La mise en son est (...)