Accueil du site > Musique > 2009 > The Leisure Society - The Sleep

The Leisure Society - The Sleep

jeudi 19 novembre 2009, par Marc

Albion strikes back


A ma connaissance limitée, le monde merveilleux et un peu frappé du folk pastoral passé à la moulinette de l’époque et posé sur des mélodies bien présentes et qui s’étend, disons, de Fleet Foxes à Port O’Brien en passant parLe Loup et autres Ruby Suns est un phénomène presque exclusivement américain. Même leurs souvent brillants voisins canadiens sont un peu en retrait pour le coup. L’Angleterre semblait un peu étrangère au phénomène jusqu’à ce que Leisure Society pointe le bout de son nez. La musique dans ce cas n’est pas affaire de cocardes, mais voyons ce que The Leisure Society a à proposer pour la cause d’Albion. Cet album est sorti en mars et vient de bénéficier d’une nouvelle mise sur le marché (avec un EP en plus) il y a peu et c’est seulement maintenant qu’on en cause.

Il va bientôt falloir une oreille fameusement entrainée pour distinguer toutes les formations proches qui nous sont arrivées dans les oreilles. Mais dans cette pléthore, The Leisure Society a quelques arguments à faire valoir. Quand on est amené à citer quatre groupes dans le paragraphe d’introduction, on sait qu’on va rester sur un pré carré bien défini. Souvent j’ai l’impression que ce blog vire monotone à force de références circulaires, d’albums souvent enchanteurs mais appartenant à un genre limité. Ce qui pourrait faire croire que je n’écoute que ça. Tant que j’y suis et pour être sur de n’oublier personne, je citerai encoreDM Stith mais sans les instruments étranges. Et puis Midlake pour l’insolente facilité à trousser des mélodies mais avec ici une constance supérieure (et moins de géniaux surgissements aussi). A Short Weekend Begins With Longing va voir lui du côté de Sufjan Stevens. On reste en famille je vous l’avais dit.

Il ne faut pas être rebuté par un aspect classique, très bien fait, certes, mais ayant un indéniable côté déjà entendu. De telle sorte que j’ai parfois perdu mon temps à chercher une référence sur le bout de la langue mais qui ne venait pas. Sur The Sleeper notamment. Mais si vous n’êtes pas aussi tordus que moi, le moment sera encore plus profitable. Parce que ce qu’on a envie d’entendre finalement, ce sont de bonnes chansons. Pour ceux qui comme moi ont été convaincus par The Last Of The Melting Snow et sa captivante douceur, il n’y a qu’à tendre les bras vers un album qui ne peut pas décevoir. Est-ce que ça peut être trop mignon ? Sans doute, pour moi le charmant Save It For Someone Who Cares l’est trop.

A Matter Of Time étend un peu leur horizon, en ajoutant batterie et violons, ampleur. Mais la délicatesse est toujours là, ce que vient confirmer la résurgence sur la fin, tout en finesse. Ce sont des gens de goût qui n’aiment pas le tape à l’œil, pour le plus grand plaisir des esthètes. Il faut dire qu’on a rarement eu l’occasion d’entendre un sens de la mélodie (We Were Wasted par exemple) et du mid-tempo pareils sans tomber dans une mièvrerie propre sur elle. Ce qui fait qu’une fois qu’on aime un morceau, il y a toutes les chances que tous soient uniformément appréciés. A tel point qu’il est difficile de faire ressortir un titre par rapport aux autres

Pour ceux qui veulent de la délicatesse, de la douceur, des harmonies vocales pas nunuches et une vraie réussite mélodique, The Leisure Society est sans doute un must. Et il est tellement accessible pour être conseillé à tous ceux qui veulent une pause, une musique de samedi matin. Vous vous rendez compte, on est tellement exigeants qu’une impeccable série de chansons impeccablement interprétées et arrangées se voit taxer de manque d’originalité. Leisure Society vient donc s’ajouter à une liste déjà longue de groupes folks ensoleillés, mélodiques, sincères et talentueux. Pas révolutionnaire donc, mais tellement agréable.

http://www.myspace.com/theleisuresociety

Article écrit par Marc

Share on Facebook

Répondre à cet article

12 Messages de forum

  • The Leisure Society - The Sleep 19 novembre 2009 14:19, par Mmarsupilami

    C’est marrant, il y a des albums sur lesquels il y a comme un effet retardant ou retardateur. Celui-ci est tout de même sorti en juillet, si je ne me trompe. Mais je n’en avais jamais entendu parler avant... hier. C’est hier que je l’ai downloadé car j’ai lu je ne sais plus où quelque chose à son propos (un "Animal Collective brit" si je me rappelle bien). Ta chronique ne fera que réduire le temps d’attente dans la file. C’est un peu comme les dossiers qu’on met au dessus de la pile. Bon, je retourne travailler !

    Répondre à ce message

    • The Leisure Society - The Sleep 19 novembre 2009 17:54, par Marc

      Sans doute que la période (peu de grosses sorties) est propice à ça. Je suis en train (en partie suite à tes conseils) d’enfin jeter une oreille sur Local Natives, Russian Circles et The XX. La fin d’année approche aussi. Bonne écoute. Ou bon boulot. Ou les deux.

      Répondre à ce message

      • The Leisure Society - The Sleep 20 novembre 2009 08:11, par Laurent

        J’avais écouté l’album avec quelque vague plaisir, les découvrant il y a quelque chose comme deux mois (suite à un titre sur un sampler des Inrocks, j’ai téléchargé l’album). Mon credo : quand un album vaut la peine, il passe le stade de l’achat. En l’occurrence, je me souviens très bien de mon cheminement stratégico-réflexif : le deuxième Noah & the Whale était sorti un petit mois auparavant, je découvrais Other Lives et Sleeping States à la même période, et je me suis dit que décidément, il y en a qui faisaient la même chose en beaucoup mieux, avec autrement plus de souffle. Peut-être que, peu subtil, j’ai besoin de choses un peu plus démonstratives, mais je trouve que Leisure Society gratte en surface sans jamais vérifier s’il y a "une deuxième couche à l’intérieur" (c’est très fin, ça se mange sans faim). Je ne parlerai même pas des Fleet Foxes...

        Sinon, pour le souffle, en ce moment je reviens régulièrement sur l’album des Fitzcarraldo Sessions et c’est vraiment bien. Pour Local Natives, je me permets de rappeler que je les avais déjà recommandés (pour la seconde fois) ici. Bon, je sais, ça fait beaucoup de conseils mais ce sont de vrais conseils. Et pour les post-rockeries (Russian Circles, si je me souviens bien du dernier album que j’ai entendu, c’est un peu ce créneau je crois ?), je recommande de jeter une oreille à Codes in the Clouds et au dernier Apse. Bien le bonjour !

        Répondre à ce message

        • The Leisure Society - The Sleep 20 novembre 2009 15:51, par Marc

          J’ai mis cet album dans la catégorie des albums fort agréables. Pour les drogues dures (je ne connais malheureusement que peu les groupes dont tu parles) il faudra sans doute aller voir ailleurs. Mais je n’ai pas trouvé d’intensité chez Local Natives, qui m’a semblé un rien lisse (comme parfois Choir Of Young Believers). Donc profiter de l’acalmie du moment pour récupérer Other Lives et Sleeping States.

          Apse est sur ma liste aussi, dans les starting-blocks d’oreille (sisi ça existe).

          Et puis ce soir c’est Port O’Brien à la Rotonde, donc le week-end commence bien !

          Répondre à ce message

          • The Leisure Society - The Sleep 20 novembre 2009 18:09, par Laurent

            Je n’ai malheureusement pas assez d’énergie pour retourner sur Bruxelles applaudir Port O’Brien, mais tu nous raconteras ça (comme toujours) très bien ! Sinon, je dois dire que la hype engendrée toute l’année par Local Natives est aussi un rien retombée pour moi à la sortie de l’album, qui ne décolle effectivement pas autant que je l’avais espéré (syndrome de Passion Pit), mais je suis à peu près persuadé que c’est une question de nombre d’écoutes, donc je tâche de me trouver un bon moment pour écouter ça plus à l’aise.

            Là, sur les conseils de Mmarsup, je viens de me faire livrer l’album de Ah Holly Famly et je passe un petit "moment Nutella" (c’est une expression hein, je ne mange pas de chocolat). Sur Year of the Viking, j’ai presque l’impression d’entendre chanter DM Stith. Cool.

            Répondre à ce message

        • The Leisure Society - The Sleep 18 décembre 2009 17:10, par Mmarsupilami

          J’avais pas entendu parler de Fitzcarraldo Sessions - We Hear Voices avant que tu l’évoques, Laurent. Vraiment très bon !
          Merci...
          Ceci dit, moi, au mois je ne devrai pas dire que c’est Les Inrocks qui me l’ont renseigné ! Non, non, c’est Laurent...
          (C’est ce qu’on appelle en math la "non transitivité" de la recommandation).

          Répondre à ce message

  • The Leisure Society - The Sleep 25 novembre 2009 16:26, par Mathusalem

    Hé bien voila, j’ai trouvé 2009 un peu angoissante, en effet, malgré le plein de bonnes sorties , peu de "Disques de l’année" Potentiels.
    Jusqu’à la semaine dernière, j’avais bien le trio Kings Of Convenience - A Place To Bury Strangers - The XX...Et puis voici "The Sleeper"...Je ne cherche plus...
    Il y a des moments ou on doit baisser sa garde, se laisse aller, ne plus se torturer les circonvolutions du cerveau à rechercher des influences, des messages cachés...
    De prime abord "Gnan gnan" Cet album est vraiment excellent...Limite thérapeutique.

    Répondre à ce message

    • The Leisure Society - The Sleep 25 novembre 2009 20:34, par Marc

      De fait, si la liste des bons albums de l’année est longue, il va être difficile d’en dégager un. Patience, le début de 2010 va voir revenir Vampire Weekend (cool), Get Well Soon (Weeeee) et Shearwater (aaarghhhh).

      Et le hasard faisant bien les choses, c’est aujourd’hui que je libère la critique de The XX...

      Répondre à ce message

    • The Leisure Society - The Sleep 26 novembre 2009 10:15, par Laurent

      Allez, je dois bien l’avouer, je suis revenu vers ce disque et j’ai fini par craquer pour son charme désuet, sans doute parce qu’avec la pluie battant les carreaux, j’ai commencé à lui trouver davantage de qualités. Bon, loin de moi l’idée de le classer dans mes 20 voire 50 disques préférés de 2009, mais il entre dans la catégorie de ces albums d’abord délaissés (mauvais moment, mauvais timing) auxquels on a raison de redonner leur chance (merci "Esprits Critiques" !)...

      Dans le club se côtoient le formidable "Far" de Regina Spektor, le merveilleux "Catacombs" de Cass McCombs, le "Jewelry" bancal de Micachu qui a en tout cas le mérite de révéler un talent prometteur (mais encore brouillon), ou encore... The XX, qui n’en finit pas de se bonifier. J’en passe et des meilleurs. Marc a bien raison de ne pas toujours publier ses chroniques sous les feux de l’actualité. Rien de tel qu’un bon recul, c’est surtout ça l’esprit critique.

      Répondre à ce message

      • The Leisure Society - The Sleep 26 novembre 2009 13:21, par Marc

        C’est évidemment un risque en écoutant beaucoup, celui de laisser de cote ce qui ne plait pas immédiatement. Évidemment ce Leisure Society ne réinvente pas la poudre, mais sa simplicité et sa constance fera qu’on pourra l’écouter plus souvent que, disons, Health. Et puis c’est vrai que parfois, c’est au détour d’une énième écoute que le déclic vient. J’ai eu ca avec Tv On The Radio, Snowden ou autres Of Montreal. J’ai par contre arrêté les frais pour Micachu

        Répondre à ce message

        • The Leisure Society - The Sleep 26 novembre 2009 15:01, par Laurent

          Ah, Snowden c’est un groupe et pas seulement le titre de la meilleure chanson des Doves ? Connais pas du tout !

          Of Montreal, j’y arrive pas, j’y arrive pas, j’y arrive pas.

          Micachu, je m’y étais replongé après l’avoir entendue papillonner sur l’album de Speech Debelle, et je sens qu’elle a des choses à dire cette fille. Elle sait peut-être juste pas encore comment s’y prendre...

          Répondre à ce message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0