Accueil > Musique > 2021 > Brèche de Roland - fin:début (EP)

Brèche de Roland - fin:début (EP)

lundi 22 novembre 2021, par Marc


S’il est commun de donner des noms lieux à des formations musicales (de Portishead à The Besnard Lakes, de Huy à Of Montreal, petite mention à celui qui osera s’appeler Rocher Bayard), peu choisissent un nom de manifestation géologique qui semble aussi sortir tout droit des Rois Maudits. C’est pourtant ce qu’a fait Coraline Gaye qui sort ici son premier EP chez les Bruxellois de Dear Deer Records.

Cette voix claire, un peu moins altière que Barbara Carlotti par exemple. C’est dans cette direction qu’il convient de chercher des ressemblances. C’en est même troublant par moment. C’est la beauté de la voix, l’absence d’affect et la poésie naturelle qui tiennent tout ce fin:début.

Les Arbres était le morceau qui avait déjà frappé notre oreille il y a quelques mois, notamment parce qu’on se rend compte qu’elle n’a pas besoin de beaucoup d’atours pour convaincre. Les arrangements sont suffisamment sobres pour laisser une belle place à la voix et assez modernes pour que jamais le poids d’une tradition française ne se fasse sentir. Grâce à des sons moins organiques, le ton est classique mais pas vieillot, c’est tout ce qu’on aime, se permettant même des fins de morceau qui montent (Tout Est Même). On pense aussi au cousinage avec Françoise Breut pour la clarté et l’inventivité.

A l’école, les notes manuscrites sur les bulletins des bons élèves étaient plus succinctes. N’allez pas en déduire que les longs articles parlent d’artistes médiocres, c’est plutôt le contraire mais en l’espèce, ce premier EP inspire plus d’écoutes que d’exégèse. En bref, on a tout de suite aimé la grâce altière de Brèche de Roland et on espère que vous l’aimerez aussi.

Article Ecrit par Marc

Répondre à cet article

3 Messages

  • Brèche de Roland - fin:début (EP) 22 novembre 2021 20:53, par Laurent

    Qu’elles sont alléchantes, ces deux chansons ! On n’a malheureusement pas l’occasion d’en entendre davantage, et je vois que l’ouvrage sort officiellement début décembre donc il me faudra y revenir. Les échos de Barbara Carlotti sont en effet troublants. Mais ces deux signes avant-coureurs sont moins languissants, plus pétrés en quelque sorte dans leurs aspérités délicates. Séduit, vraiment !

    repondre message

    • Brèche de Roland - fin:début (EP) 24 novembre 2021 17:13, par Marc

      C’est en voyant la date de sortie sur Bandcamp que j’avais décidé de publier l’article. Bon c’est un peu trop tôt visiblement.

      Le rapprochement avec Barbara Carlotti vaut surtout pour la voix, l’ambiance et l’enrobages sont bien différents.

      A suivre quand tout sera dispo.

      repondre message

      • Brèche de Roland - fin:début (EP) 10 décembre 2021 18:08, par Laurent

        Update : C’est absolument brillant de bout en bout ("Le Liant", superbe) ! Le seul bémol désormais est que l’EP ne sorte pas en CD (un problème récurrent chez nos artisans locaux), je l’aurais acheté les yeux fermés (posture idéale, d’ailleurs, pour écouter ces chansons hypnotiques).

        repondre message

  • Garden With Lips - Magnolia

    La transitivité simple qui veut que les amis de nos amis soient aussi nos amis connait certes quelques ratés mais reste une base solide. C’est lacollaboration avec Centredumonde sur un bel EP qui nous avait signalé Garden With Lips et l’occasion est belle de se frotter à un album complet. Surtout que comme on va le voir, la découverte est de taille.
    On commence par un instrumental languide, que certains plus âgés pourront rapprocher de la période Faith de The Cure et c’est une bonne entrée en (...)

  • Vincent Delerm – Comme Une Histoire Sans Paroles / Bozar 04/11/2022

    C’est souvent la réédition d’albums que l’on croyait moins vieux qui nous fait prendre conscience du temps qui passe. Mais pour célébrer les 20 ans de la sortie de son premier album, Vincent Delerm ne s’est pas contenté d’une édition augmentée d’inédits mais d’un petit paquet comprenant un livre et des goodies (du brol en bon belge), un album de versions instrumentales et un long album de documents sonores. Ce sont ces derniers dont on va parler ici avant d’évoquer un concert récent à Bozar.
    Comme Une (...)

  • Zedrine – Arborescence

    C’est en tant que vocaliste de Dum Spiro qu’on vous avait parlé de Zedrine. Le revoici donc presque seul. On l’a déjà évoqué, la chanson française est à prendre dans un sens plus large que la tradition de Saint-Germain le voudrait. Nous sommes en 2022 et il y a une infinité de variations entre Pierre Lapointe et Maitre Gims. Ce n’est pas un jugement de valeur, juste un continuum stylistique dans lequel on aime pousser ses propres limites.
    Celles de Zedrine sont donc plus compliquées à cerner et c’est (...)

  • Gystain.N - Danser Sous Les Bombes

    On l’a déjà dit, la chance du débutant n’existe pas en critique et sortir de sa zone de confort signifie souvent sortir de sa zone de compétence. C’est pourquoi on traite peu de rap, notamment parce qu’on n’en écoute pas assez pour avoir une vision suffisamment pertinente. Mais bon, parfois un artiste d’un genre ignoré nous tape dans l’oreille, c’est juste comme ça, c’est au cas pas. Il y eut Abd-Al-Malik, lâché depuis parce qu’on ne se retrouvait pas dans son mysticisme. Sans doute par manque de (...)